À six mois de grossesse : elle insère des comprimés abortifs dans son vagin

0
15
Booking.com


Jessica, âgée de 32 ans, est provisoirement accusée d’avortement. Cette habitante de Pointe-aux-Sables, qui en était à six mois de grossesse, aurait ingurgité deux comprimés abortifs. Elle en aurait inséré deux autres dans son vagin. Le bébé n’a pas survécu. La police a été informée et une enquête a été ouverte. 

Tout remonte au jeudi 6 juin. Il est 5 heures quand Jessica arrive à l’hôpital, se plaignant de douleurs intenses. En l’examinant, un médecin découvre deux comprimés dans son vagin. Interrogée, la jeune femme aurait avoué avoir ingurgité deux comprimés abortifs et en avoir inséré deux autres dans son vagin. 

Vers 13 h 30, Jessica accouche. Malgré toutes les précautions prises par l’hôpital pour sauver le bébé, ce dernier n’a pas survécu. L’affaire a été signalée au poste de police de Pointe-aux-Sables le même jour. Les enquêteurs n’ont pas pu mettre la main sur les deux comprimés trouvés dans le vagin de la jeune femme car le médecin les aurait jetés à la poubelle. Une enquête est en cours. 

Le bébé a été transféré au laboratoire pathologique de l’hôpital Victoria de Candos pour être examiné.  La mère, qui est toujours hospitalisée, a été placée sous surveillance policière. Elle est provisoirement accusée d’avoir provoqué un avortement. 

Jessica est déjà connue des services de police. À 25 ans, elle avait été arrêtée, le mardi 3 juin 2012, pour avoir agressé son père, pour avoir troublé l’ordre public et pour avoir endommagé des biens d’autrui. 

Trois semaines auparavant, elle avait défrayé la chronique quand elle avait été poignardée par sa belle-mère, qui avait plaidé la légitime défense. Lorsqu’elle était rentrée chez elle le 28 juin après 25 jours d’hospitalisation, son père avait porté plainte, l’accusant de l’avoir agressé au couteau et d’avoir saccagé sa maison. 

Deux ans plus tôt, un sergent avait été blessé à la main en voulant enlever un couteau de la main de Jessica.  Cette dernière s’en prenait une fois de plus à son père. Sa belle-mère et son père possèdent tous deux un Protection Order contre elle. 



Source link

Defi Media

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com