Négligence médicale alléguée: un taximan réclame Rs 7,9 M à un médecin

0
66
Booking.com


Ismaël Meeakhan a subi une intervention chirurgicale en 2003.

Ismaël Meeakhan, un chauffeur de taxi, crie à la négligence médicale et porte l’affaire devant la Cour suprême. Il poursuit un médecin devant la justice et lui réclame des dommages de Rs 7,9 millions. Ce chauffeur est basé à l’aéroport. En avril 2003, il a développé un mal aigu au dos en soulevant une valise à l’aéroport. Son médecin traitant lui a conseillé de subir une opération chirurgicale. L’affaire a été entendue la semaine dernière devant le juge Prithviraj Fekna.

L’intervention chirurgicale a été faite par son médecin traitant à la clinique MedPoint le 11 juillet 2003. Toutefois, sa condition s’est détériorée. Ismaël Meeakhan a été informé par d’autres médecins que son opération a été mal faite. Le médecin montré du doigt a nié les allégations faites contre lui par le plaignant. Il a demandé le rejet de la plainte du taximan.

Lors de sa déposition en cour, le Dr Ramesh Modun, neurologue, a indiqué avoir examiné le chauffeur de taxi en 2004 au moment où celui-ci était sévèrement handicapé et devait marcher avec des béquilles. Le Dr Patrick Chui Wan Cheong a été également entendu lors du procès. Me Shaukatally Oozeer, avocat du plaignant, a présenté une motion pour appeler à nouveau le Dr Chui Wan Cheong, pour qu’il donne de plus amples explications sur les radiographies produites par ce dernier.

Dans un jugement interlocutoire rendu le 28 mai, le juge Prithviraj Fekna a accédé à la requête de Me Oozeer. Le juge estime que le Dr Chui Wan Cheong est apte à éclaircir la cour sur les radios en question et les affaires y relatives.




Source link

Lexpress

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com