un pont, deux Congos – JeuneAfrique.com

0
65
Booking.com


Par

François Soudan est directeur de la rédaction de Jeune Afrique.


Des entrepreneurs de la RDC s’apprêtent à traverser le fleuve pour se rendre à Brazzaville, le 15 septembre 2018 (image d’illustration). © Trésor Kibangula pour JA


Alors que la construction du pont reliant Brazzaville à Kinshasa devrait débuter en 2020, ce projet symbolique à de multiples égards suscite à la fois craintes et enthousiasme.


« Je vous invite à construire des ponts, pas des murs. » Ainsi parle l’homme dont le compte Twitter @Pontifex est (presque) aussi célèbre que celui de Cristiano Ronaldo. Les Congolais des deux rives ont-ils été touchés par la grâce du pape François ?

Alors que le projet de liaison fixe reliant l’Afrique à l’Europe par-­dessus le détroit de Gibraltar (ou au-dessous) patine depuis quatre décennies face à des difficultés quasi insurmontables, voici qu’on nous annonce, pour août 2020, le lancement des travaux d’un autre trait d’union emblématique, quoique nettement plus modeste en matière de coût et de faisabilité : le pont entre Brazzaville et Kinshasa, les capitales les plus rapprochées du monde.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n’êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d’aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l’ensemble des articles sur le site et l’application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l’application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d’archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l’offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.








Source link

JeuneAfrique

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com