La ville de Baltimore prise en otage par des hackers !

0
7


Outre-Atlantique, une ville importante est actuellement la cible de hackers : Baltimore. Celle-ci s’est vu bloquer des milliers d’ordinateurs et se trouve sous le coup d’une demande de rançon ! Le maire a décidé de ne pas céder au chantage, mais les conséquences sont multiples.

Baltimore attaquée au ransomware

Un ransomware (en français rançongiciel) est un logiciel malveillant prenant en otage des données personnelles. Ces dernières sont débloquées en échange d’une rançon. Autrement dit, ces attaques sont destinées à extorquer des sommes d’argent aux victimes. Tout le monde se souvient de la crise mondiale occasionnée par le ransomware WannaCry en 2017. Plus de 300 000 ordinateurs dans plus de 150 pays avaient été infectés, perturbant l’activité de nombreux services publics et entreprises.

Comme l’indique un article de Futurism publié le 22 mai 2019, la ville de Baltimore (États-Unis) est actuellement aux prises avec ce genre d’attaque. Les hackers ont réussi à infecter 10 000 ordinateurs appartenant à la municipalité par le biais du ransomware RobinHood (“Robin des bois”). Le montant de la rançon réclamée ? Pas moins de 100 000 dollars en bitcoin pour la totalité des fichiers infectés – ou une somme plus réduite afin de débloquer seulement certains fichiers. Également connu sous le nom de “Projet X”, le ransomware RobinHood est diffusé par un collectif hacker encore non identifié.

Crédits : Pixabay

Le maire refuse !

Le maire de Baltimore, Bernard C.Young, a refusé de payer la rançon. Cette décision n’est cependant pas sans conséquence dans la mesure où la ville n’est pas équipée pour cracker les ransomware. Avec ses ordinateurs bloqués, la municipalité se retrouve donc dans une situation très délicate depuis cette attaque menée le 7 mai 2019, soit il y a environ trois semaines (voir reportage en fin d’article).

En effet, de nombreux virements bancaires ont été bloqués et les diverses opérations sont désormais faites manuellement. Ceci cause évidemment des pertes importantes en temps et en argent. Par ailleurs, les ordinateurs de la municipalité non infectés par le ransomware ont tous été déconnectés du réseau afin de ne pas être corrompus à leur tour.

Il s’agit d’un exemple édifiant montrant à quel point les autorités semblent prendre à la légère la menace croissante provenant de la cybercriminalité. Par ailleurs, si le maire de Baltimore cède finalement au chantage, les pirates pourraient être tentés de mener d’autres attaques d’envergure dans d’autres villes !

Source

Articles liés :

Popcorn Time, le rançongiciel qui vous force à devenir un pirate

Un hôpital de Los Angeles paralysé par des cybercriminels

Le dernier navire de combat britannique utilise… Windows XP comme système d’exploitation !

La ville de Baltimore prise en otage par des hackers !

noté 51 vote[s]





Source link