les Pays-Bas et le Royaume-Uni, premiers à voter

0
2


Au total, 427 millions d’électeurs pourront voter, entre le 23 et le 26 mai, dans les vingt-huit pays de l’Union européenne.

Le Monde avec AFP et Reuters Publié aujourd’hui à 09h13, mis à jour à 09h24

Temps de Lecture 1 min.

Ils sont les premiers appelés à voter pour élire leurs représentants au Parlement européen. Les bureaux de vote ont ouvert jeudi 23 mai aux Pays-Bas et au Royaume-Uni, pour un scrutin qui se déroule dans les vingt-huit pays de l’Union européenne jusqu’au dimanche 26 mai. 427 millions d’électeurs sont invités à désigner, pour cinq ans, les 751 députés du futur Parlement.

Comprendre : Comment marchent les élections européennes ? Le petit guide pour tout comprendre
  • Le Brexit dans toutes les têtes au Royaume-Uni

Dylan Martinez / REUTERS

Au Royaume-Uni, les électeurs sont appelés à voter jusqu’à 23 heures alors que le pays est en train de sortir de l’Union européenne et que la crise politique liée au Brexit pourrait déboucher sur une démission prochaine de la première ministre, Theresa May. Son plan de la « dernière chance » pour mettre en œuvre la sortie de l’UE n’a convaincu ni sa majorité ni l’opposition, et lui a valu une nouvelle démission fracassante au sein de son gouvernement, celle d’Andrea Leadsom, ministre des relations avec le Parlement.

Theresa May est d’autant plus dans une position critique que l’un des ardents promoteurs du Brexit, Nigel Farage, figure de proue du référendum de 2016, fait largement la course en tête des sondages. Son Parti du Brexit, lancé le mois dernier seulement, est crédité de 37 % des intentions de vote selon YouGov, tandis que le Parti conservateur de Theresa May se trouve seulement à la cinquième place, avec 7 % des intentions de vote (contre 23 % en 2014). Les résultats britanniques ne seront connus que dimanche soir à partir de 23 heures.

Lire aussi : Début des élections européennes au Royaume-Uni, censé sortir de l’UE depuis presque 3 ans
  • Coude-à-coude aux Pays-Bas

EVA PLEVIER / REUTERS

Aux Pays-Bas, le Forum pour la démocratie (FvD), parti eurosceptique, anti-immigration et climatosceptique, est engagé dans un mano a mano avec les libéraux (VVD) du premier ministre, Mark Rutte, qui a appelé à un large rassemblement des électeurs pour faire bloc face aux populistes.

« L’UE est devenue un super-Etat et c’est justement le genre de chose que nous voulons arrêter », a déclaré cette semaine le jeune chef de file du FvD, Thierry Baudet. Son parti pourrait remporter entre 3 et 5 sièges sur les 26 alloués aux Pays-Bas, selon les derniers sondages.

Une poussée des mouvements nationalistes et populistes, opposés à une intégration européenne plus poussée, est attendue lors des élections européennes, ce qui devrait faire perdre du terrain aux deux groupes les plus importants au Parlement européen, le Parti populaire européen (PPE), groupe de droite pro-européenne, et le Parti socialiste européen (PSE).

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Thierry Baudet, l’intello anti-européen qui défend « l’identité néerlandaise »

Notre sélection d’articles pour tout comprendre aux élections européennes

Réagissez ou consultez l’ensemble des contributions



Source link

Have something to say? Leave a comment: