Des «moments difficiles» pour le tourisme, dit l’AHRIM

0
2


Les deux indicateurs mesurant l’état de santé du tourisme local sont en territoire négatif au premier trimestre, démontant que les nuages s’accumulent sur le secteur-clé de l’économie mauricienne.

Les revenus pour le tourisme au premier trimestre ont chuté de Rs 2 milliards pour passer à Rs 16.5 milliards, selon les données de la Banque centrale, publiées le lundi 20 mai. Le nombre de visiteurs, en cette seconde moitié de la haute saison, est en déclin.

« La valeur ajoutée qu’apporte le tourisme à l’économie mauricienne est clairement en train de s’effriter avec la baisse de 1,2 % dans les arrivées au premier trimestre et la chute de quelque 11% dans les recettes. Nous passons par des moments difficiles, » affirme Jocelyn Kwok, Chief Executive Officer de l’Association des hôteliers et restaurateurs de l’Île Maurice (AHRIM).

Des 352 305 visiteurs ayant foulé le territoire mauricien au premier trimestre, ce sont 328 764 touristes ayant rallié la destination par avion. Ce nombre est en baisse de 4.5% par rapport à la période similaire en 2018. Des sources majeures de touristes tels que la Grande-Bretagne, La Réunion et l’Afrique du Sud sont en recul, selon un document de Statistics Mauritius en date du 10 avril.

« Chacun de nos principaux marchés fait face, de différentes façons, à des conditions défavorables à la demande pour Maurice. La concurrence est plus rude dans l’océan Indien comme ailleurs et, contrairement à nous, ces concurrents connaissent pour leur part un certain succès à l’entame de 2019,» fait ressortir le CEO de l’AHRIM. « Cette situation nous pousse à remettre en question nos prix, bien entendu, mais aussi, la compétitivité même de toute notre offre touristique. » soutient-il.



Source link

Defi Media

Have something to say? Leave a comment: