Tiébilé Dramé, un partisan du dialogue avec les jihadistes devenu ministre d’ouverture – JeuneAfrique.com

0
33
Booking.com




Après la signature d’un accord entre le pouvoir et l’opposition, cet adversaire d’Ibrahim Boubacar Keïta a été nommé, le 5 mai, ministre des Affaires étrangères du Mali au sein d’un gouvernement d’ouverture. Voici les dix choses à savoir sur Tiébilé Dramé.


1. Anti-Moussa Traoré

Étudiant à Bamako dans les années 1970 sous la dictature de Moussa Traoré, Tiébilé Dramé organise des grèves et des sit-in avec ses camarades de l’Union nationale des élèves et étudiants du Mali (Uneem), ce qui lui vaut plusieurs séjours en prison, y compris à Kidal (Nord).

2. Exil européen

Surveillé de près, il s’installe en Europe en 1981. D’abord à Paris, où il milite au sein de la diaspora africaine et dans les milieux ouvriers, puis à Londres, où il travaille pour Amnesty International. Durant ses dix années d’exil, il se bat au sein de l’Union de lutte Tiémoko Garan Kouyaté (ULTGK), un réseau politique clandestin.





Source link

JeuneAfrique

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com