[Sport] 6ème trail du Volcan : Fontaine et Nedellec survolent la course

0
56
Booking.com


1000 coureurs , du soleil et deux beaux vainqueurs pour cette 6ème édition du Trail du Volcan, avec un Raymond Fontaine et une Claire Nedellec dominateurs, avec en toile de fond une action caritative en collaboration avec Réunion Joëlette Aventure et sa mascotte Jimmy Nayagom.

 

La Plaine appartient à ceux qui se lèvent tôt. A peine 10 petits degrés, mais près d’un millier de concurrents piaffent d’impatience en attendant le départ. Pas le temps d’admirer la vue sublime sur un piton des Neiges dégagé. Avec quelques minutes de retard, les trailers se lancent à l’assaut du Volcan.

 

Il n’aura pas fallu longtemps pour que le scénario de la course se dessine. Au ravitaillement de Piton Sec, avant d’attaquer la montée vers le Nez de Bœuf par les Trous Blancs, Raymond Fontaine et Juanito Lebon mènent le bal avec près de deux minutes d’avance sur le troisième. Derrière, le trou est fait. Le duo de tête va accentuer son avance dans la redoutable montée de la Rampe Zézé, entre le piton Textor et Bois Ozoux, reléguant leurs poursuivants immédiats à près de cinq minutes. Avant même l’oratoire Sainte-Thérèse, la messe semblait dite : sauf accident ou grosse défaillance, la victoire ne pouvait plus échapper au duo de tête.C’était d’ailleurs le seul suspens : dans quel ordre le tandem Raymond Fontaine-Juanito Lebon franchirait-il la ligne d’arrivée ?

 

Retour gagnant de Claire Nedellec

 

Au pas de Bellecombe, le soleil était de la partie, même si le piton de la Fournaise se cachait timidement dans un épais manteau de brouillard. Peu avant 8 h 45, le suspens prenait fin : Raymond Fontaine franchissait seul la ligne d’arrivée et signait, avec un chrono de 1 heure 52 minutes et 12 secondes, le nouveau record de l’épreuve. Juanito Lebon signait une très belle seconde place, avec 1 mn et 30 de retard sur Fontaine. La suite du classement ne faisait que confirmer les pointages intermédiaires : Jordane Perrais et Emmanuel Hadoux franchissaient main dans la main la ligne d’arrivée, s’offrant une très belle troisième place, avec près de 8 minutes de retard sur le vainqueur, le roi Fontaine à qui rien ni personne ne semblait pouvoir résister hier, sur les pentes du volcan.

Chez les femmes, encore moins de suspens : Claire Nedellec, absente des sentiers pour cause de blessure pendant plusieurs mois, confirme son retour gagnant, après ses victoires au Bassin Vitale et à Piton Patate, et ce malgré un quadriceps récalcitrant, avec un chrono de 2 h 32 mn et 26 sec, laissant Estelle Perrier, seconde féminine à plus de 7 minutes, tandis que Geneviève Beaudoin et Amandine Delmas, qui terminaient main dans la main, s’octroyaient la 3ème place à près de 12 mn de Claire Nedellec. C’est Virgile Moutoussamy qui a été tiré au sort pour participer au Trail de Rodrigues, son billet d’avion lui a été remis par Nathalie Biram de l’association Rod Trail de l’île aux zourites.

 

 

Ils ont dit…

 

 

Raymond Fontaine, vainqueur du trail du Volcan : « C’est une victoire sur moi-même, une renaissance en quelque sorte, après un championnat des 10 km sur route en demi-teinte…Depuis le mois de novembre et décembre, j’ai fait un gros travail de vitesse pour les cross et les 10 km et là, sur les sentier, c’était Ferrari ! Je savoure, car je sais que pour moi, la retraite est proche. La, je fais ma première année en vétéran. Ca fait quelques années que je pense à autre chose, mais le corps me dit non, reste encore un peu sur les sentiers (…) » Il se tourne vers Juanito Lebon, le félicite et lance : « De toutes façons, la relève est là ! »

 

Juanito Lebon, 2ème du trail du Volcan : « Par rapport aux fois précédentes, aujourd’hui, c’était vraiment coriace . Je voyais Raymond devant moi et impossible de le rattraper . Il dit qu’il a travaillé la vitesse pour les cross et les 10 km, ça s’est vu aujourd’hui dans les sentiers ! »

 

Claire Nedellec, première féminine : « Je suis partie en mode gestion de la course. Marcelle (Puy) n’était pas là, ce qui fait que la concurrence était plus équilibrée. J’ai fait ma course à mon rythme malgré un quadriceps un peu déficitaire. J’espère que malgré tout, c’est bon signe pour la suite. En tous cas, c’était une course magnifique, avec un temps splendide et un très beau parcours ! »

 

En bref…

 

Vétérans, bon pied, bon œil : Sur les six premiers du palmarès de l’édition 2019 du Travail du Volcan, 4 sont des…vétérans 1 : Raymond Fontaine, vainqueur de l’épreuve, mais également Jordane Perrais et Emmanuel Hadoux (3ème ex-aequo) et Jean-Louis Robert, 6ème !

 

Jeannick Germain, du vélo aux sentiers : après de longues années de bons et loyaux services dans le cyclisme réunionnais qu’il a brillamment défendu et représenté sur toutes les routes de la Réunion, de Maurice et d’ailleurs, Jeannick Germain a entamé sa reconversion sur les sentiers de l’île avec une certaine réussite, comme on l’a vu hier sur les pentes du volcan. S’il a opté pour les sentiers, Jeannick n’a pas pour autant tourné le dos à la petite reine et continue à rouler du côté de la Montagne où il réside et de la Plaine des Cafres où il se pose à ses heures perdues. A la retraite dans quelques mois, Jeannick aura tout loisir de s’adonner à son ancienne et à sa nouvelle passion.

 

Maloya volcanique : c’est au son du maloya du groupe Mamas Be que les concurrents du 6ème Trail du Volcan ont franchi la ligne d’arrivée. Si les « maloyer » ont souvent répété au son du kayam et du roulèr, « Sa nout tradition », le non moins traditionnel « pikèr » n’était pas en bambou, mais constitué d’un raccord de tuyau en PVC bien peu…traditionnel !

 

 

Marlène Chane See Chu, présidente du CAPC, club co-organisateur de la course : « Pour ce 6ème Trail du Volcan, nous avons tiré les leçons des précédentes éditions, c’est comme ça que l’on s’améliore. Le CAPC est constitué d’une bonne équipe, chacun a sa responsabilité à assumer et chacun sait ce qu’il a à faire et le fait. C’est comme ça qu’on avance. Roland, par exemple, s’occupe de toute la partie administrative, la paperasse, alors que moi, je suis davantage sur le terrain. Je pense que la formule commence a être bien rôdée. On a eu plus de 900 coureurs, on a bénéficié aussi des Grands Kiosques, ça nous aide beaucoup pour la logistique et l’accueil, et les concurrents apprécient. En plus, nous avons eu beau temps, du soleil ! Je voudrais remercier particulièrement les bénévoles de l’association « Coup d’main », qui nous fournit les signaleurs tout au long du parcours. »

 

Fong Kye Claudia et Thérèse Roselina (Rodrigues) : « C’est d’abord un voyage, une aventure, faite de belles rencontres. C’est un privilège de découvrir de tels paysages et de marcher sur les traces des premiers guides du volcan. Pour nous, la compétition, c’et d’abord du plaisir. Quand on était sur la ligne de départ, on ne sentait pas spécialement la pression, c’était bon enfant et on a apprécié cet état d’esprit. Après, sur le sentier, il faut se surpasser, aller au delà de ses limites. On doit être un peu maso, puisqu’on aime souffrir. La particularité de ce trail, c’est que nous ne sommes pas habituées à l’altitude. Ce fut un choc. On a la satisfaction d’avoir pu représenter dignement notre île et bénéficier de l’expérience de nos amis réunionnais. Un grand merci aux organisateurs pour leur accueil et leur sens de l’organisation. Nous leur souhaitons bonne continuation. »



Source link

clicanoo

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com