[Culture & Loisirs] Sully Rivière n’a pas dit son dernier mot !

0
156
Booking.com


Après une longue absence, Sully Rivière renoue avec la scène en 2016. Des retrouvailles avec le public qui l’ont tant ravi que l’humoriste la « guing le goût ». Formule créole qui est, justement, le nom de nouveau one-man show, qu’il présente à Champ-Fleuri et à Saint-Gilles.

Sully Rivière n’a pas dit son dernier mot. Certes, il a pris une longue pause, loin des scènes locales. Pour des raisons professionnelles, dit-il. « Quand j’ai été nommé directeur de service à la mairie de Saint-Paul, j’avais un emploi du temps très chargé. Je n’avais ni le temps, ni l’énergie de jouer des spectacles », explique l’humoriste. Quand l’heure de la retraite approche, l’envie de revêtir les costumes de ses personnages fétiches le titille, jusqu’en 2016, année où il remonte sur les planches avec « Sully où sa ou sort? ». Un show préparé avec la bande à Jardinot : Marie-Alice Sinaman, Jean-Laurent Faubourg et Thierry Jardinot l’accompagnent pour ses retrouvailles avec son public. Des retrouvailles pleines d’appréhensions, confie Sully Rivière. « Est-ce que les gens seront au rendez-vous ? Est-ce qu’ils ne vont pas me trouver has-been ? ». Autant de questions qui le taraudent mais qui s’évaporent dès le lever de rideau. 

Ravi de ce retour réussi, Sully…la guign le goût ! Jeu de mots facile, (très) largement inspiré du titre de son nouveau one-man show, qu’il présente le 30 avril au Téât Champ Fleuri, puis le 11 mai au Téât Plein Air de Saint-Gilles. Un spectacle préparé avec la complicité de Thierry Jardinot. « Je lui ai donné la colonne vertébrale, ce que je souhaitais dire, la manière dont j’envisageais mes personnages ». Et l’humoriste de préciser qu’il se glissera dans la peau de personnages comme André, qui après une soirée arrosée commente Chaleur Tropicale. Ou encore le manager d’un hôtel Mauricien qui égratigne quelque peu l’accueil dans les établissements hôteliers de La Réunion. Et bien sûr, l’incontournable Calpé. « Il fera un discours lors du mariage de sa nièce et donnera des conseils aux jeunes mariés ». En sachant que les problèmes d’élocution du bonhomme mènent souvent, toujours même, à des mal-entendus cocasses, la noce promet d’être animée ! 

Quand il évoque ses sketches, on sent toute la passion qui l’anime. On note son côté perfectionniste, également. Sully Rivière ne le dira pas, mais on le devine, entre les lignes, à l’entendre évoquer sa manière d’appréhender l’écriture, de se pencher sur ce qui fera rire les gens, ou pas. « Entre mes débuts et aujourd’hui, les spectateurs s’amusent des mêmes thématiques. Après, il faut savoir s’adapter, suivre les évolutions de l’histoire, de la société…mais les motifs du rire restent les mêmes ». L’expérience qui parle. « J’ai tout fait. Du théâtre, de la télévision…A une époque, j’enchaîné les fêtes foraines, les fêtes communales, les kermesses. J’ai joué sur toutes les scènes que Dieu donne. Aujourd’hui, je ne cours plus après tout ça. Je n’ai plus rien à prouver, mais j’ai encore des choses à dire ! »

Gabrielle Séry

• Sully la guign le goût, à voir le 30 avril à 20h au Téât Champ Fleuri, le 11 mai à 20h au Téât Plein Air. Infos et réservations sur www.teat.re ou 0262 41 93 25. 

 

 



Source link

clicanoo

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com