[Société] Habitat insalubre : Elan de solidarité pour Maxo Chamand qui est en attente d’un logement

0
51
Booking.com


En février dernier, Carole, une habitante du Tampon, a été interpellée par son voisin Maxo Chamand, affamé et mal en point. Ce dernier n’avait pas mangé depuis plusieurs jours et lui demandait de quoi s’offrir un repas.

Carole l’a suivi chez lui et a découvert, avec effroi, les conditions désastreuses dans lesquelles il vit. Maxo Chamand habite dans une case en bois sous tôle sur un terrain communal. Sur ce même espace, se trouvent deux autres abris de fortune dans lesquels logent 4 personnes, dont une femme porteuse de handicap. Ils survivent au milieu des déchets, sans eau, sans électricité et sans toilettes.  

Maxo Chamand a trouvé refuge dans cette case depuis le début de l’année, après avoir quitté son précédent logement. 

Profondément émue par la situation de son voisin, Carole a dans un premier contacté la mairie du Tampon.  Selon elle, la commune était déjà au courant de la situation mais n’a pas réagi. Elle a donc, en parallèle, lancé un appel à la solidarité sur les réseaux sociaux. Une cagnotte leetchi a également été créée ce mois ci. Ce jeudi, elle s’élevait à plus de 3200 euros.  

Depuis la médiatisation de cette affaire, les dons matériels et aides en tout genre ont afflué. Carole et d’autres Réunionnais rendent régulièrement visite à Maxo Chamand et ses compagnons d’infortune. Une page Facebook a également été ouverte afin d’informer les donateurs sur l’avancement des démarches administratives, l’utilisation des dons mais aussi l’état de santé de quatre Tamponnais. 

Face à la mobilisation des Réunionnais et en réponse aux critiques faites à son encontre, la mairie du Tampon a publié un communiqué le 24 avril afin d’exposer sa version des faits. Elle précise dans un premier temps qu’un « projet de liaison routière » est prévu sur ce terrain et que le groupement d’habitats qui s’y trouve est destiné à la démolition. 

La commune précise également que des procédures sont « engagées » pour que les occupants des maisons « soient relogés dans de bonnes conditions et dans les meilleurs délais possibles ». Enfin, concernant le cas de Maxo Chamand, la mairie indique qu’une procédure est en cours pour le placer dans une famille d’accueil. 

En attendant l’intervention des services communaux, les bienfaiteurs des Tamponnais ont lancé une invitation sur Facebook pour une « mission grand ménage », prévue ce dimanche. L’objectif est de nettoyer les trois cases en tôles afin d’améliorer les conditions de vie de ses résidents et leur redonner un peu de dignité avant leur relogement. 

1

1

2

3

1



Source link

clicanoo

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com