De nouvelles images de l’autre côté de la Lune

0
38


Des images signées du rover chinois Yutu 2 viennent de nous parvenir, partagées il y a quelques jours par l’Administration spatiale nationale chinoise. Les prochaines opérations, elles, devraient pouvoir reprendre dans cinq jours.

La Chine évolue depuis le mois de janvier dernier sur la face cachée de la Lune (qui connaît aussi des jours et des nuits, il n’y a donc pas de côté “obscur”). Cet alunissage, inédit, pourrait alors nous permettre d’en apprendre davantage sur la formation lunaire et le Big Bang. Il sera également question de comprendre la distribution de l’eau sur la Lune, en vue d’un prochain établissement humain durable. En attendant les prochaines analyses, l’Administration spatiale nationale chinoise vient de partager des nouvelles photos de la surface. Et le paysage est toujours aussi désolé.

Lune
Crédits : CLEP / CNSA
Lune
Crédits : CLEP / CNSA

Que du bonus

Chang’e 4 et son rover Yutu 2 ont maintenant survécu à quatre jours et nuits lunaires. On rappelle que les jours et nuits lunaires durent un peu plus de 14 jours terrestres. Depuis le 12 avril dernier, le duo s’est remis en mode hibernation, dans le but de traverser une cinquième nuit lunaire, rapporte la Planetary Society. À la base, la mission avait été pensée pour durer trois jours lunaires (fin mars). Des “arrêts de jeu” considérés comme un véritable bonus pour l’Administration spatiale nationale de Chine (CNSA). Reste à voir si le rover pourra tenir cette cinquième nuit. Si tel est le cas, une cinquième journée d’exploration lunaire pourrait alors débuter le 28 avril prochain.

Notez au passage qu’il fait, la nuit, beaucoup plus froid que prévu sur la face cachée de la Lune. Environ -190 °C. C’est en deçà de ce qui avait été estimé à partir des données des missions Apollo.

On rappelle que le rover évolue dans le cratère Von Karman, dans le bassin Pôle Sud-Aitken, qui n’est autre que le plus grand cratère d’impact connu du système solaire. L’instrument a parcouru un total de 178,9 mètres depuis son arrivée, nous apprend le Centre du programme d’exploration et d’espace lunaires de la CNSA. On note que son prédécesseur, Yutu 1, lors de la mission Chang’e 3, n’avait réussi à parcourir que 114 mètres avant de sombrer en février 2014.

Côté résultats d’analyses, rien n’a pour l’heure été communiqué. Les données scientifiques sont encore traitées. Sauf découverte exceptionnelle, nous n’aurons de nouvelles de ces travaux que lors de la conférence Lunar and Deep Space Exploration, qui se tiendra à Zhuhai, en Chine, au mois de juillet prochain.

Source

Articles liés :

La France accompagnera la Chine pour aller sur la Lune

La Chine va-t-elle bientôt dominer l’espace ?

La Chine a photographié la face cachée de la Lune, avec la Terre en arrière-plan





Source link