un tremblement martien détecté par le sismomètre SEIS

0
68
Booking.com


Lors de son 128e jour d’activité sur Mars (Sol 128 ; le 6 avril 2019), l’instrument SEIS (Seismic Experiment for Interior Structure) de la sonde InSight a détecté un signal sismique. Un premier tremblement martien qui aurait pour origine l’intérieur de la planète rouge.

Nous avons attendu notre premier séisme martien pendant des mois “, commente Philippe Lognonné, responsable scientifique de SEIS pour écouter l’intérieur de la planète Mars. ” Nous sommes impatients de pouvoir communiquer des résultats détaillés, dès que nous aurons étudié de plus près et modélisé nos données.

Le signal sismique détecté est comparé à ceux captés à la surface de la Lune lors des missions Apollo. La Mars et la Lune n’ont pas d’activité tectonique comme sur Terre. Le CNES (Centre national d’études spatiales) explique que des failles ou fractures dans la croûte subissant des contraintes peuvent envoyer des ondes sismiques vers l’intérieur.

Trois autres signaux susceptibles d’avoir une origine sismique ont été détectés, mais ils sont ” bien plus faibles ” que celui – déjà faible – de Sol 128 et dont l’origine de l’intérieur de la planète rouge demeure à confirmer.

Le Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la NASA publie une vidéo avec l’audio (retravaillé pour être audible par l’oreille humaine) de l’événement sismique de Sol 128 détecté par SEIS d’InSight. D’abord le vent martien, l’événement sismique lui-même, puis le bras robotique de la sonde :

Cet événement sismique est considéré trop faible pour pouvoir exploiter des données renseignant sur l’intérieur de Mars, ce qui est l’un des objectifs majeurs de la mission. Reste que pour Bruce Banerdt du JPL, ce premier événement ” inaugure officiellement un nouveau domaine : la sismologie martienne.



Source link

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com