Disparu puis retrouvé en Malaisie : Rakesh Behari ne savait pas que ses proches le cherchaient

0
286
Booking.com


Qu’a-t-il fait pendant tout ce temps ? Rakesh Behari, porté disparu en Malaisie pendant presque cinq mois, ne peut en faire le récit. Il souffre de troubles mentaux depuis la naissance. À ses proches, il a simplement indiqué avoir été recueilli par des «amis» qui l’ont nourri et vêtu.

C’est le samedi 20 avril, au soir, qu’il est rentré à Maurice, après avoir été retrouvé le 3 avril. «Il ne savait pas qu’il était porté manquant, qu’on le cherchait», confie Deepa, la soeur de Rakesh Behari, 41 ans. L’institutrice soutient qu’il se comporte normalement. «Il n’est pas affecté par ce qui s’est passé.» Deepa révèle que son frère ne répond qu’à des questions directes. «Lorsqu’on lui demande qui lui a donné de la nourriture, des vêtements, des savates, il répond ‘mes amis’ ou encore un dénommé Shyam en particulier.»

C’est le 16 novembre dernier que le couple Dhanraj et Sabita Devi Behari, leurs deux enfants Rakesh et Deepa, ainsi que les enfants de cette dernière, âgés de 5 et 11 ans, s’envolent pour la Malaisie en vue de leur toute première croisière. Ils doivent y séjourner cinq jours avant de prendre l’avion pour Singapour et de là, embarquer pour la croisière. Au dire de Deepa, Rakesh Behari s’était beaucoup plu en Malaisie.

Le 22 novembre 2018, les vacanciers doivent quitter l’hôtel Dorsett à 8 heures. Rakesh Behari manque à l’appel. Dhanraj Behari, 68 ans, se met à la recherche de son aîné. En vain. Deepa demande à voir les images des caméras de surveillance de l’hôtel. «On y voyait mon frère quitter les lieux.»

Après l’avoir cherché pendant une demi-journée, Deepa a signalé la disparition de son frère à la police. «Deux semaines après, toujours aucune nouvelle. On est rentrés à Maurice le 2 décembre.» Deux jours après, père et fille remettent le cap sur la Malaisie, grâce à l’aide financière de leurs proches. «Ils ont réalisé 350 affiches plastifiées en A4 portant la photo de Rakesh, mon numéro de contact et celui de l’ambassade», avance Deepa. Après deux semaines, le duo père-fille a dû rentrer au pays.

Las d’attendre, les parents de Deepa et ses deux tantes maternelles retournent en Malaisie le 2 avril. «Le même jour, ils ont retrouvé Rakesh tout près de la gare ferroviaire Masjid Jamek à Lebuh Ampang, Kuala Lumpur. Il était en compagnie d’un groupe de personnes», souligne Deepa. Un groupe que Rakesh appelle «ses amis.»

Le quadragénaire a été ramené à l’hôtel Ahyu le même soir et l’ambassade a été informée le lendemain. «Mes parents et mes tantes veillaient constamment sur mon frère au cas où il serait tenté de partir une nouvelle fois.»




Source link

Lexpress

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com