[AFP] VIDEO – Sri Lanka : Une bombe désamorcée par une explosion contrôlée près d’une église

0
74
Booking.com


Une explosion s’est produite lundi dans la capitale sri-lankaise Colombo durant une opération de déminage d’une bombe dans une camionnette arrêtée à proximité d’une église frappée la veille par un attentat suicide, a annoncé la police.

 

On ignorait dans l’immédiat si cette déflagration a fait des victimes et dans quelle mesure elle était ou non contrôlée par les équipes de déminage. Sur Twitter, une vidéo de l’envoyé spécial du quotidien The Guardian montrait un mouvement de panique suite à ce qu’il décrivait comme une “petite explosion”.

 

La police du Sri Lanka a par ailleurs découver87 détonateurs dans une gare de bus de la capitale Colombo, au lendemain d’une vague d’attentats suicides qui ont fait plus de 290 morts dans le pays.

 

“87 détonateurs ont été découverts dans la gare de bus privée Bastian Mawatha de Pettah”, un quartier de la capitale sri-lankaise situé à mi-chemin des hôtels et de l’église frappés dimanche par des explosions, ont annoncé les forces de l’ordre dans un communiqué. “La police a trouvé 12 d’entre eux éparpillés sur le sol et plus tard fouillé une décharge où 75 détonateurs supplémentaires ont été trouvés”, ont-elles précisé.

 

Etat d’urgence à partir de minuit

 

Le Sri Lanka a décrété lundi l’entrée en vigueur de l’état d’urgence à partir de minuit (18H30 GMT) au nom de la “sécurité publique”, au lendemain des attentats du dimanche de Pâques qui ont fait 290 morts.

 

L’état d’urgence a pour but de renforcer l’action des forces de sécurité en les dotant de pouvoirs spéciaux. “Ceci a été décidé dans le but d’autoriser la police et les trois forces (de l’armée, ndlr) à assurer la sécurité publique”, a déclaré la présidence de l’île d’Asie du Sud dans un communiqué.

Colombo a également déclaré une journée de deuil national mardi. Le Sri Lanka n’avait pas connu un tel déchaînement de violence depuis la fin de la guerre civile il y a dix ans.

En quelques heures dimanche, des bombes ont semé mort et désolation dans des hôtels de luxe et églises célébrant la messe de Pâques en plusieurs endroits du pays. Les forces de l’ordre ont arrêté 24 personnes.

 

Les autorités ont attribué la vague d’attentats suicides au groupe islamiste local National Thowheeth Jama’ath (NTJ), qui ne les a toutefois pas revendiquées pour le moment.



Source link

clicanoo

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com