Metro Express: priorité au tronçon Port-Louis – Quatre-Bornes

0
78
Booking.com


Les travaux du métro ont démarré à St-Jean en mars.

Les travaux du métro ont démarré à St-Jean en mars.

Les travaux du Metro Express sur le tracé Rose-Hill–Port-Louis sont complétés à 70 %, selon les chiffres avancés par les autorités. À cinq mois de la mise en opération du métro, Larsen & Toubro (L&T) met les bouchées doubles sur plus de 32 sites, afin de terminer les travaux dans les temps. Le nombre d’ouvriers atteindra bientôt les 2 000.

Parallèlement, L&T a démarré des travaux sur la phase 2, soit entre Quatre-Bornes et Curepipe. Comment se fait-il que les ouvriers travaillent à plusieurs endroits, notamment à Quatre-Bornes, Trianon ou Palmerston, alors que la phase une est toujours en cours ?

Interrogée, une source à l’hôtel du gouvernement explique que le plan de travail revient à Metro Express Ltd (MEL), qui gère tout le projet. «C’est MEL qui décide. Dès le départ, il a été décidé que les travaux seront en continu sur le tracé. Notre objectif : lancer la liaison Quatre-Bornes– Port-Louis. Il est donc impératif que les travaux se fassent à plusieurs endroits si on veut respecter l’échéance.»

Ce qui contribue à lancer simultanément les travaux, ce sont les procédures qui ne tardent pas. Les terres de l’État n’ont pas été un obstacle, si l’on en croit notre source. Il s’avère que L&T démarre des travaux en fonction des terrains que le gouvernement réussit à acheter grâce à l’exercice d’acquisition obligatoire.

Néanmoins, c’est plus compliqué pour les terrains privés, où il y a des litiges. Comme ce serait le cas au Caudan, laisse-t-on entendre dans le milieu. Idem pour Richelieu et Curepipe. «L’exercice d’acquisition de terre n’a toujours pas été complété à ces endroits.»




Source link

Booking.com