Youth Employment Programme: les paramètres revus


Harris Bheemul a été arrêté puis libéré sous caution après une plainte d’un responsable du ministère du Travail.

Les autorités n’ont pas tardé à réagir. L’arrestation du directeur de la compagnie Train to Gain Ltd, Harris Bheemul, par l’Independent Commission against Corruption (ICAC) hier, jeudi 18 avril, pousse à des changements. Ce dernier est soupçonné d’avoir encaissé frauduleusement de l’argent à travers le Youth Employment Programme (YEP). Une enquête a été initiée après qu’une plainte a été faite par un responsable du ministère du Travail. Au ministère de tutelle, on souligne qu’une enquête est en cours, pour détecter d’autres éventuels d’abus. Les spécificités liées au YEP feront d’ailleurs, l’objet d’une refonte.

Mais d’abord, qu’est-ce que le YEP ? Auparavant sous l’égide du ministère des Finances, il est, sous ce gouvernement, passé sous la tutelle de celui du Travail. Dans le but de combattre le chômage, le YEP a pour objectif de faciliter le placement des jeunes dans des entreprises. Celles-ci bénéficient alors d’un remboursement du Human Resource Development Council (HRDC).

«Même si certains cas d’abus sont soupçonnés, le YEP demeure une réussite. Selon une étude réalisée il y a deux ans, 88 % des jeunes placés se voient offrir un emploi permanent», avance-t-on au ministère. Toutefois, les procédures seront plus sévères désormais. Le ministère du Travail devra ainsi «endorse» toutes les demandes de paiement, avant que celles-ci ne soient effectuées par le HRDC.

Car, dans les milieux proches du HRDC, on avance que l’instance n’agit que comme «agent». En d’autres mots, tous les enregistrements des entreprises intéressées à offrir des placements aux jeunes à la recherche d’un emploi se font au niveau du ministère du Travail. «Le HRDC n’a aucun moyen de vérifier si les demandes de remboursement sont authentiques ou pas.» Soupçonnant des cas de maldonne, le HRDC a sollicité le ministère du Travail à ce sujet. À la suite de cette rencontre, le ministère a accepté de s’impliquer davantage dans les procédures de remboursement. Ainsi, il a été décidé que dorénavant, les demandes devraient transiter par le ministère. Et les fonds ne seront décaissés que si celuici vérifie leur authenticité après des vérifications.

Des chiffres officiels obtenus auprès du ministère, à mars 2019, 27 215 jeunes sont enregistrés au YEP. Parmi eux, 21 980 ont été placés dans des entreprises. Les employeurs enregistrés sont au nombre de 5 189 et 2 424 d’entre eux ont procédé à des recrutements.




Source link


Have something to say? Leave a comment:

Mopays.com

Comments are closed.

Recent Posts

Travel to Cuba | Documentary | History About Cuba In Urdu & Hindi | Tabeer TV | کیوبا کی سیر

Travel to Cuba | Documentary | History About Cuba In Urdu & Hindi |Tabeer TV| کیوبا کی سیر Video Url:…

14 mins ago

Love the canopy and hanging vines from this garden square in Port Louis : @arunt…

Love the canopy and hanging vines from this garden square in Port Louis🇲🇺 📸: @arunteelock 
______________________________________ #PortLouis #Cityscape #City #Dji
#GoPro #GoProFusion…

17 mins ago

Everton demand £100m for PSG and Atletico Madrid target Richarlison

Everton demand £100m for Paris Saint-Germain and Atletico Madrid transfer target RicharlisonRicharlison has been slapped with a £1000million transfer valuation…

18 mins ago

10 citations les plus hilarantes de Barney Stinson

Comment j'ai rencontré votre mère La finale est peut-être la pire de tous les temps, mais des personnages hilarants tels…

23 mins ago

GoPro: Discover Mauritius | Summer 2018

Discover island of Mauritius in August 2018 We spent 12 days traveling through Mauritius and managed to visit a big…

40 mins ago

Derby and Villa’s huge gamble in pursuit of Premier League riches

The deal to sign Yannick Bolasie on loan from Everton last summer was, in the minds of senior figures at…

43 mins ago