ce qu’il faut retenir du discours de Youssef Chahed – JeuneAfrique.com

0
52
Booking.com



« Les examens nationaux, la rentrée scolaire et la saison touristique, ainsi que le retour des Tunisiens résidant à l’étranger font partie des priorités du gouvernement dans la période à venir », a précisé mercredi le chef du gouvernement dans une allocution télévisée, au cours de laquelle il a présenté la feuille de route du gouvernement pour les six prochains mois.


Youssef Chahed, s’est exprimé mercredi soir sur la chaîne nationale Al Wataniya 1. Dans son intervention, le chef du gouvernement tunisien a présenté la feuille de route de son équipe jusqu’aux élections législatives d’octobre. Un discours adressé aux Tunisiens, mais aussi à certains adversaires politiques.

Voici les principales annonces :

– Pouvoir d’achat : lors du mois de ramadan, le gouvernement dit vouloir accentuer les contrôles afin de contrecarrer la flambée des prix des produits alimentaires – inflation proche de 10 %, hors produits alimentaires subventionnés – et s’engage à ce « qu’aucune augmentation n’ait lieu dans les prochains mois ».


>>> À LIRE – [Tribune] Tunisie : éviter le scénario à la grecque


– Éducation: s’agissant principalement des examens du baccalauréat et des concours d’entrée aux lycées et collèges pilotes, le gouvernement s’est engagé à assurer leur bon déroulement, surtout dans l’atmosphère de tension entre le syndicat des enseignants secondaires et le ministère de l’Éducation qui a menacé d’une année blanche.

– Tourisme : Youssef Chahed promet la réussite de la saison touristique et de meilleures conditions de retour cet été pour les diasporas tunisiennes.


>>> À LIRE – Tunisie : quelles pistes pour faire redécoller le tourisme ?


– Infrastructures : le chef du gouvernement a évoqué plusieurs projets, dont celui du port en eau profonde d’Enfidha, ainsi que des projets d’énergie renouvelable et la mise en place d’une autoroute entre Tunis et Sidi Bouzid.

– Réformes sociales : le chef du gouvernement a mis en relief les réformes sociales et la mise en oeuvre du programme « Ahmini » (protège-moi), dédié à l’intégration des femmes agriculteurs dans le système de protection sociale. « Le but de notre gouvernement est que tous les Tunisiens aient droit à la couverture sociale, qui représente un socle commun dans la Tunisie indépendante », a-t-il déclaré. Il est également revenu sur le dernier dialogue participatif dans le secteur de la santé suite à la polémique autour de l’état des hôpitaux dans le pays, assurant que d’autres dialogues sont prévus dans les domaines de l’agriculture et du transport.

– Dialogue national : Youssef Chahed a déclaré que devant les tensions et le climat politique très tendu qui règnent, il a décidé d’ouvrir un dialogue avec les partis politiques afin de mettre en place une charte d’éthique politique.

Mise en garde contre le « populisme »

Chahed n’a pas non plus manqué de mettre en garde contre les discours populistes et « ceux qui décrédibilisent le gouvernement afin de semer le doute et la peur dans le peuple ». Il a par ailleurs affirmé l’importance du respect des institutions étatiques, faisant référence à de récentes tensions dans l’hémicycle du Bardo.

En effet, le 15 avril, lors de l’audition du ministre de l’Éducation Hatem Ben Salem devant l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), la députée du courant démocratique Samia Abbou a accusé l’équipe de Youssef Chahed d’être complice de la destruction de l’État. Quelques jours plus tôt, c’est le chef du gouvernement lui-même qui a été contraint de quitter l’hémicycle suite aux manifestations des représentants de l’Union des enseignants universitaires chercheurs tunisiens présents à l’ARP lors de l’intervention du chef du gouvernement, dans laquelle il devait évoquer des réformes dans le secteur de la santé.

Tayha Tounes cautionne la feuille de route 

Les réactions à cette allocution ont été quasi immédiates. Ainsi, le parti Tahya Tounes n’a pas hésité à partager la feuille de route du gouvernement estampillée du logo du parti, suscitant à la fois l’ironie et la colère sur les réseaux sociaux. « Est-ce la feuille de route du gouvernement tunisien ou celle du parti ? », « Est-ce le programme d’un parti ou d’une association de bienfaisance ? », ou encore « C’est le programme électoral de Youssef Chahed ! », se sont exclamés de nombreux internautes.

 





Source link

JeuneAfrique

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com