Warwick, un nid d’étudiants français à la merci du Brexit

0
95
Booking.com


Au nord de Londres, cette université a vu bondir son nombre d’étudiants français ces dernières années. Mais cette tendance pourrait être remise en cause avec le Brexit.

Par Jessica Gourdon Publié aujourd’hui à 22h15

Temps de Lecture 6 min.

Article réservé aux abonnés

Warwick est l’une des universités qui accueillent le plus de Français au Royaume-Uni.
Warwick est l’une des universités qui accueillent le plus de Français au Royaume-Uni. Paul Cooper

Peut-on imaginer une chose plus anglaise qu’une boîte de 240 sachets de Yorkshire Tea, décorée de moutons et de cottages fleuris ? Elle trône sur le bureau de Thomas Horlans, 18 ans, dans sa chambre, à l’université de Warwick. Nous sommes à Coventry, à une centaine de kilomètres au nord de Londres. De l’autre côté de la fenêtre, un ciel anthracite, un lac sur lequel se dandinent quelques oies, et la campagne humide des West Midlands. De l’autre côté du mur, une cuisine collective tristement fonctionnelle que le jeune Français partage avec huit autres étudiants de diverses nationalités. « Question propreté, on n’a pas tous les mêmes standards », dit-il en souriant. Col roulé beige et chaussures en cuir, il scanne les quatre frigos et les deux congélateurs décorés d’un planning de rotations de sortie des poubelles. « On apprend à vivre avec les portes qui claquent le matin à 4 heures », s’amuse Thomas Horlans.

Les bons classements nationaux ont fait bondir le nombre de Français dans la petite ville

Nouveau pays, nouvelle vie. En quelques mois, le jeune homme a changé de monde. En terminale L au lycée Marc-Chagall de Reims, en 2018, il est aujourd’hui étudiant en sciences politiques et relations internationales à Warwick. Il va y rester trois ans, jusqu’à l’obtention de sa licence. Il est loin d’être le seul. Récemment, les bons classements nationaux de l’établissement (10e sur 98 dans celui du Times Higher Education) et l’effet du bouche-à-oreille ont fait bondir le nombre de Français dans la petite ville de Coventry.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Brexit : « Des alliances pourraient paradoxalement voir le jour dans l’enseignement supérieur entre la Grande-Bretagne et l’UE »

Ils étaient 188 sur le campus en 2012. Ils sont aujourd’hui 646, essentiellement au sein de l’école de commerce et en sciences politiques. Au point que Warwick, pourtant peu connue en France, est devenue la troisième université du Royaume-Uni qui accueille le plus de Français, derrière les établissements londoniens Kings College et University College London (UCL), aux effectifs bien plus importants, et devant Imperial College et la London School of Economics.

Un nombre de Français croissant depuis cinq ans

Un essor qui témoigne de la volonté chez un nombre croissant de lycéens de partir à l’étranger juste après le bac. Car Warwick n’est pas la seule université à avoir la cote auprès des jeunes Français. L’UCAS, le Parcoursup britannique, recense 2 975 Français admis en première année dans une université en 2017 (derniers chiffres disponibles). C’est 700 de plus que cinq ans auparavant. Outre les prestigieuses universités londoniennes, Exeter, Bath, Kent et Glyndwr ont aussi vu bondir leurs effectifs français, selon les chiffres collectés par l’agence de statistiques Higher Education Statistics Agency (HESA).



Source link

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com