Tirez les vitamines des aliments, et non des compléments alimentaires

0
10


La consommation de vitamines et de minéraux provenant d’aliments est associée à un risque moins élevé de décès prématuré. En revanche, ce n’est pas le cas pour les nutriments retrouvés dans les compléments alimentaires, révèle une étude publiée dans la revue Annals of Internal Medicine.

Aliments ou suppléments ?

Enrichis en vitamines par-ci, enrichis en minéraux par-là, les compléments alimentaires ont le vent en poupe. Mieux encore, ils promettent une vie plus longue. Mais est-ce vraiment le cas ? Pour le savoir, des chercheurs de l’Université Tufts, dans le Massachusetts, ont analysé les informations recueillies auprès de plus de 27 000 adultes américains âgés d’environ 20 ans. Toutes ces personnes avaient participé à une enquête nationale sur la santé réalisée entre 1999 et 2010. Pendant ce laps de temps, les participants devaient renseigner les chercheurs sur leurs habitudes alimentaires. Ils devaient également préciser et détailler, s’il y en avait, les prises de suppléments vitaminiques.

Chaque participant a été suivi pendant environ six ans en moyenne. Au cours de la période d’étude, environ 3 600 personnes sont décédées, dont 945 d’une maladie cardiaque et 805 d’un cancer. Après analyses des données, il ressort de l’étude que les personnes qui consommaient des quantités suffisantes de vitamine A, de vitamine K, de zinc et de cuivre ont un risque de décès par maladie cardiaque moins élevé que les autres. Lorsque les chercheurs ont ensuite considéré la source de ces nutriments (aliments ou suppléments), il s’est alors avéré que seuls les nutriments contenus dans les aliments étaient associés à un risque de décès moins élevé.

vitamines
Les suppléments vitaminiques ne promettent pas une vie plus longue. Crédits : Pixabay

Certains suppléments seraient même nocifs

Par ailleurs, les chercheurs ont également relevé que la consommation élevée de calcium provenant de suppléments – au moins 1 000 milligrammes par jour – était liée à un risque plus élevé de décès par cancer. Ce lien, en revanche, n’a pas pu être établi avec la consommation de calcium provenant de vrais aliments. C’est donc les suppléments qui sont ici clairement mis en cause. Pour profiter pleinement des vitamines et minéraux, ces nutriments essentiels doivent être naturels.

« Les résultats suggèrent qu’un apport suffisant en nutriments provenant des aliments était associé à une réduction de la mortalité, alors qu’un apport excessif provenant de suppléments pourrait être nocif », concluent les chercheurs. Notons tout de même une limite à l’étude. Chaque repas n’a pas été contrôlé par les chercheurs. Ces données ne s’appuient que sur les déclarations de chaque participant.

Il faut également garder à l’esprit que certaines personnes ne peuvent tirer tous les nutriments dont elles ont besoin de la nourriture. C’est notamment le cas des femmes enceintes par exemple, qui doivent se tourner vers les suppléments d’acide folique ou de fer. Les personnes souffrant d’allergies alimentaires ou de troubles digestifs peuvent également être concernées. En cas de doute, n’hésitez pas à consulter votre médecin traitant.

Source

Articles liés :

Non, ne vous injectez pas du jus de fruits directement dans les veines

Santé : qu’est-ce que la vitamine K ?

À l’avenir, la nourriture sera beaucoup moins nutritive





Source link