Ouma Choony ou l’art des statuettes

0
83


Pour Ouma Choony, la fabrication de statuettes est un art, mais aussi son gagne-pain. Rencontre.

Ouma Choony, fondatrice d’Ouma Handmade Murtis And Statues, a commencé à sculpter des statuettes pour une noble cause et aujourd’hui cet art est devenu sa source de revenus. Âgée d’une quarantaine d’années, elle façonne l’argile depuis plus d’une dizaine années pour fabriquer des statuettes à l’occasion des fêtes traditionnelles comme le Ganesh Chaturthi ou encore le Durga Puja. Après sa première création, elle dit recevoir beaucoup de commandes pour des particuliers et son savoir-faire s’est vite répandu grâce au bouche-à-oreille. En outre, pour son marketing, elle  utilise les réseaux sociaux. Une stratégie qui est payante, car elle obtient plusieurs commandes auprès d’associations. « Je me suis fait souvent des clients sur Facebook, où les internautes peuvent apprécier mes récentes créations », ajoute-t-elle.

Épreuve de patience et de concentration avant tout, elle ne laisse rien la distraire. Depuis adolescente, elle voulait toujours faire quelque chose de différente et aujourd’hui elle  réalise des statuettes. Créative et talentueuse, grâce à ses économies elle démarre sa vie par sa passion plusieurs années de cela. « C’est le métier idéal pour moi ». Elle poursuit:  « Je n’ai fait que la Form 11 et l’école n’a pas fait de moi ce que je suis devenue. La passion, la volonté et Dieu m’ont aidée. Ainsi, ma passion est devenue ma profession », se réjouit-elle.

Sa société s’est bâtie une solide réputation dans la fabrication de statuettes personnalisées en s’appuyant sur un service de choix.

L’entreprise offre les meilleures matières premières locales.  La terre (argile), le feu, l’air, l’eau et la pierre, tout est réuni pour la fabrication de statuettes et de figurines. Elle soutient que, pour réussir dans l’entrepreneuriat, il faut faire preuve d’amour, de créativité et de persévérance. Ses débuts n’ont pas été faciles, relate-t-elle. « Être entrepreneur n’est pas facile, à moins d’être chanceux et d’avoir des fonds. Il faut prendre des risques », avance-t-elle. D’ailleurs, elle ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. C’est avec optimisme qu’Ouma Choony envisage l’avenir de son entreprise. La recette de sa réussite est simple : satisfaire ses clients. « Mon travail me permet de joindre les deux bouts  », conclut-elle.



Source link

Defi Media

Have something to say? Leave a comment: