Michelle Obama fait rire et inspire à Paris

0
16


Entre leçons de vie et humour décapant, l’ancienne première dame des Etats-Unis Michelle Obama a ranimé mardi soir à Paris cette petite « flamme » qui l’a menée d’une banlieue modeste de Chicago aux dorures de la Maison Blanche.

Par Annick Cojean Publié aujourd’hui à 05h48, mis à jour à 06h57

Temps de Lecture 3 min.

Article réservé aux abonnés

Michelle Obama, ex-première dame des Etats-Unis, le 16 avril à Paris.
Michelle Obama, ex-première dame des Etats-Unis, le 16 avril à Paris. OLIVIER DION

Elle a du chien, Michelle Obama, même en pyjama de soie. Et elle a du charisme. Une drôlerie désarmante. Une spontanéité décoiffante. Des talents de conteuse. Et un rire ! Mais elle a bien plus que cela. Et il fallait entendre les réactions passionnées des jeunes femmes venues l’écouter le 16 avril, dans la vaste salle de l’Accorhotels Arena à Paris, pour comprendre l’impact de ses propos et l’importance de son rôle de mentor et de modèle. « On a tous vibré à “Yes we can”, disait Dzaelea, 32 ans, assistante de gestion, venue avec ses deux sœurs et sa maman originaire du Congo. Son parcours et ses paroles nous boostent. Elle s’est construite et élevée dans un milieu pauvre et un pays raciste. Elle prêche la force des femmes et leur sororité. Qui, mieux qu’elle, pourrait inculquer de l’espoir à des filles de la banlieue ? »

C’est d’ailleurs à elles, les filles et puis leurs mères, qu’elle s’est essentiellement adressée. Comme c’est pour elles qu’elle a écrit le livre Devenir (Fayard, 450 pages, 24,50 euros) dans lequel elle raconte l’itinéraire d’une « personne ordinaire qui s’est trouvée dans une aventure extraordinaire » ; la vie d’une fille d’un quartier pauvre de Chicago, dont le grand-père né en 1912 et petit-fils d’esclave avait vu tous ses rêves se fracasser, mais dont les parents étaient résolument optimistes, et décidés à ce que leurs enfants aient accès à tous les possibles. Car rien, absolument rien, n’est interdit, pense-t-elle, à qui travaille, rêve, relève des défis et dispose de confiance.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Les très riches heures de Michelle et Barack Obama

Show à l’américaine

L’événement – initialement prévu en décembre dans le cadre d’une tournée mondiale pour promouvoir son livre puis annulé pour cause de funérailles de George Bush senior – avait des allures de show à l’américaine, l’arrivée de l’ex-First Lady étant précédée d’un montage de photos et vidéos à sa gloire, puis de courtes interventions sur scène de jeunes filles prometteuses, telle cette adolescente de 14 ans, Jelina Bampala, championne de hip-hop et décidée à devenir « leader ». La musique était forte, les milliers de personnes qui avaient payé leurs places entre 65 et 600 euros réclamaient leur rock star. Elle est donc arrivée, royale et chaleureuse, accueillie par une standing ovation. Alors a commencé le voyage dans la vie de Michelle Robinson. Un voyage improbable en forme de success story mais dont elle s’est employée à ne cacher ni les doutes, ni les crises, ni les failles, cultivant simplicité et proximité, et donnant au public l’impression qu’au fond, une telle histoire pourrait lui arriver.



Source link

Have something to say? Leave a comment: