Les robots-chiens de Boston Dynamics sont capables de tirer un camion

0
47
Booking.com


Les robots-chiens de Boston Dynamics sont de retour avec une véritable démonstration de force. Une dizaine de machines suffisent pour tirer un gros camion.

Il y a quelques mois, Boston Dynamics publiait la vidéo devenue rapidement virale de l’un de ses robots effectuant un salto. Ce dernier, peu de temps après, avait également réussi à terminer un parkour sans encombre. Il y a quelques jours, la firme revenait avec un robot aux allures de dinosaure, dédié cette fois à la logistique. Mais ce sont les robots-chiens – qui ressemblent étrangement à ceux retrouvés dans Black Mirror – qui nous intéressent ici.

Robots-chiens d’attelage

Certain·e·s s’en souviennent peut-être, mais nous avions déjà eu l’occasion d’apprécier l’ingéniosité de ces fameux robots quadrupèdes. Une vidéo publiée il y a quelques mois par l’entreprise nous montrait en effet l’un de ces “chiens” ouvrir une porte, la maintenant ainsi pour qu’un second robot puisse passer. Ces mêmes “SpotMini” – comme on les appelle – reviennent aujourd’hui, tirant un énorme camion à la manière de chiens d’attelage. Après le petit côté “futé”, place donc à la démonstration de force. Une vidéo qui témoigne, encore une fois, des réelles capacités de coopération entre ces robots.

En légende de la vidéo, Boston Dynamics note que « seuls 10 SpotMini » ont été nécessaires pour tirer un camion au point mort sur le parking de la société, sur une pente d’environ un degré :

Bientôt dans nos foyers ?

Notons que cette vidéo n’est pas partagée uniquement pour le plaisir. Boston Dynamics en a effectivement profité pour annoncer la sortie d’usine de ses premières unités. Pour l’heure, on ne sait pas quel sera le prix de vente, qui pourrait être annoncé sous peu, tout comme les besoins spécifiques auxquels ces chers petits robots quadrupèdes pourront répondre.

Tout ce que l’on sait actuellement, c’est que ce “robot-chien sans tête” mesure 84 centimètres au garrot, pour un poids de 25 kilos (30 kg si vous incluez le bras, autrement dit, sa “tête”). Environ 14 kilos de charges utiles pourront lui être affectés. La batterie, elle, pourrait tenir environ 90 minutes – selon les applications. Enfin, son bras robotisé vous donnera la possibilité de saisir et de manipuler des objets (5 degrés de liberté).

D’un point de vue beaucoup plus pratique, ces robots autonomes pourraient un jour être utilisés pour intervenir dans des zones de guerres, ou en cas de catastrophes naturelles, accompagnés de drones. Oh, et si un jour vous voyez l’un de ces robots, qui semble hors tension tranquillement posé sur l’étagère d’un entrepôt, ne le réveillez pas.

Source

Articles liés :

Jeux olympiques 2020 : Toyota présente deux nouveaux robots

Des mini-robots chirurgiens contrôlés via la réalité virtuelle

CES 2019 : deux robots humanoïdes présentés par la société Ubtech





Source link

Booking.com