À Péreybère : séquestrée puis battue par son amant jaloux

0
174
Booking.com


Une femme de 42 ans a déposé une plainte au poste de police de Grand-Baie le dimanche 14 avril. Elle accuse son amant, un dénommé David, de l’avoir séquestrée pendant deux semaines puis battue. En fait, la plaignante, issue de Grand-Baie, a déserté le toit conjugal il y a deux semaines après une dispute avec son mari.

Elle a donc élu domicile chez son amant, qui habite Péreybère et avec lequel elle entretenait une aventure depuis six mois. Elle se croyait en sécurité. Sauf que David aurait commencé à montrer son vrai visage. Ce maçon de 39 ans est devenu, selon les dires de la présumée victime, agressif, possessif et particulièrement jaloux. Il l’aurait même empêchée de contacter ses enfants. Il aurait d’ailleurs confisqué son téléphone portable.

Le calvaire de la plaignante était loin d’être fini. Tous les matins, avant d’aller travailler, il l’enfermait dans la chambre. Elle se retrouvait prisonnière toute la journée, sans aucun moyen de contacter ses proches.

Dans la nuit du samedi 13 avril, il était en état d’ébriété quand il est rentré à la maison. Il aurait même enfoncé la porte de la chambre où la victime s’était réfugiée. Il aurait tout à coup commencé à l’agresser. Puis il a quitté les lieux. Le même soir, à 23 heures, la présumée victime a pu trouver un téléphone pour appeler son fils et lui demander de la secourir.

Dimanche, vers 11 heures, elle est parvenue à s’évader de la maison de David alors que ce dernier était absent. La quadragénaire s’est dirigée vers la plage de Péreybère dans l’espoir de trouver de l’aide. Des policiers patrouillaient dans le secteur. Elle leur a raconté sa mésaventure. Elle a aussitôt été conduite au poste de police pour porter plainte. L’amant est activement recherché.



Source link

Defi Media

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com