[Société] Gazon 2 riz remet le couvert

0
13


Gazon 2 Riz remet le couvert ! Pour cette nouvelle édition, Rocaya et Gilles Mallet coachent chacun une équipe et espèrent faire gagner un de leur candidat. Le tout, dans la joie, et surtout, la bonne humeur qui les caractérise.

Si je vous dis cuisine, vous répondez…

Rocaya : Ce qui est essentiel dans la vie de l’Homme ! J’adore manger, et j’aime tout : plats créoles, métros, étrangers…

Gilles Mallet : Bons petits plats !

 

Vous êtes plutôt gourmand ou fin gourmet ?

R : Les deux ! Parfois, mon palais lé fin alors je cherche les plats plus raffinés et des fois, mi mange ma barquette.

G.M : J’étais gourmand, je suis devenu gourmet. En vieillissant, on ne peut plus manger ce qu’on veut. J’aime les bonnes choses mais… j’aime surtout goûter !

 

Comment vous êtes-vous retrouvé dans l’aventure Gazon 2 Riz ?

G.M : J’ai eu l’occasion de présenter des émissions culinaires, de mettre à l’honneur des plats ou des produits locaux. C’était le cas dans Par Les hauts par les bas, par exemple. Il s’est trouvé que la direction a décidé de relancer Gazon 2 Riz, j’ai simplement dit oui.

R : Jérémy Edouard, notre directeur d’antenne, qui a fait sa cuisine avec deux ingrédients, Gilles et moi. Deux vieilles marmites même (rires). On espère que la soupe sera bonne.

 

Regardiez-vous les précédentes éditions ?

R : Oui, par intermittence, quand j’avais le temps.

G.M : Je n’ai pas trop le temps de regarder la télévision. Je visionne ce qu’on fabrique mais je ne suis pas très télé. J’aime bien voir de bonnes recettes et certains anciens programmes culinaires m’ont inspiré.

 

En quoi Gazon 2 Riz 2019 est différent ?

G.M : Rocaya a son équipe, les jaunes. Moi, la mienne, les rouges. Chacun s’occupe de ses candidats et… de battre l’autre (rires). C’est très intéressant de présenter des personnes qui ne sont pas des professionnels mais de vrais passionnés de cuisine. On a des profils très différents. On retrouve les gens dans des espace auxquels on ne s’attend pas. Comme ce jeune branché communication qui nous a reçu dans une cuisine ultra moderne, qui a préparé un civet la patte cochon à la marmite.

R : Gilles et moi on est adversaires, bien qu’on soit amis. Chacun motive ses troupes ! Pour l’un des participants, j’étais à fond, à l’encourager, et lui il m’a répondu : « Mi fais comme mi veux ». Il n’était pas du tout dans l’esprit compétition (rires). Gazon 2 Riz, c’est comme L’amour lé dou, on va chez les gens et, oté, créole lé gentil ça oui ! On est toujours très bien reçus. On passe d’excellents moments avec eux. Et en plus, les plats sont bons (rires).

 

Est-ce que certains plats vous ont surpris ?

G.M : Pour l’instant, je n’ai rencontré que trois candidats mais, je dirais une dame qui a cuisiné un zembrocal avec des brèdes mourongue intégrés à la cuisson du riz jaune. C’est d’une simplicité… et c’est délicieux !
En plus, on était dans un cadre exceptionnel.

R : Je connaissais déjà les plats, qu’ils soient traditionnels ou pas, auxquels les cuisiniers ont ajouté leur touche personnelle, mais à chaque fois mon palais était flatté.

 

Est-ce que vous goûtez tous les plats ?

G.M : Oui… mais en pirate (rires) ! Le jury est présent avec un tableau de notes. Nous, on ne participe pas à la notation. Ce sont les jurés qui font leur choix. On voit le potentiel des participants, qui peut se démarquer mais on ne donne pas notre avis.

R : Oui ! Parfois, si je dois partir du plateau sans avoir pu goûter, je demande si on peut me faire une petite barquette.

 

Hormis être bon cuisinier, quelles qualités doivent avoir les candidats ?

G.M : Gazon 2 Riz reste une émission de divertissement, alors je dirais d’êtres sympas et d’avoir des histoires à raconter. De toute façon, les cuisiniers en toujours plein, qu’ils évoquent en touillant leur marmite !

R : Moi qui suis très emphatique, j’aime les gens, les échanges. Quand je vais tourner, j’aime repartir avec le sentiments d’avoir été chez ma famille. Je n’ai jamais été déçue. C’est en ça que les Réunionnais sont extraordinaires ! Sans langue de bois, tout ce que j’ai goûté était bon. Une chose est sûre, ce n’est pas cette fois qu’on va maigrir !



Source link

clicanoo

Have something to say? Leave a comment: