Plaisance : Des fuites d’eau émanant d’un réservoir défectueux inondent des cours

0
31


Les habitants de Plaisance à Rose-Hill pestent contre le laxisme de la Central Water Authority (CWA) dans la gestion d’un réservoir d’eau situé à la rue du Père Dufay. Une vanne usée jusqu’à la corde est à l’origine de la colère des habitants.

Sur un site à l’abandon, un résident de la rue ironise sur ce qu’il reste du dispositif qui sert à ouvrir et fermer les tuyaux d’eau : « Une vanne de coupure d’eau préhistorique qui ressemble à une manivelle, bien loin des vannes modernes », dit-il, et le ton est donné : « Nou zenfan plaisanz nou pa gagn sa dilo la mai selma nou lacour inonde ar li. » Erigé à la fin des années 1960, selon certains habitants qui s’en souviennent, ce réservoir est la source principale d’alimentation en eau potable… de Roches-Brunes, mais les fuites d’eau continuelles inondent les cours de certains habitants de Plaisance.

Sur le site, l’on constate une fuite d’eau émanant d’un connecteur. « Nous avons colmaté la brèche à l’aide d’une résine à plusieurs reprises, mais rien n’y fait, c’est un véritable gâchis, alors que, nous, à Plaisance nous ne sommes approvisionnés en eau que deux heures par jour, et les gens qui ne veulent pas descendre dans la rue. C’est une honte ! », regrette un habitant. « La CWA demande aux usagers des rues Père Dufay, Sister Marie Clémence, Fareed Mattur, etc, d’éviter le gaspillage, alors le un réservoir et ses structures sont laissés à l’abandon avec le seul gardien de sécurité. », dit une habitante.

On nous fait aussi savoir que c’est un agent de sécurité qui s’occupe d’ouvrir et de fermer la vanne tous les jours, alors que ç’aurait dû être un employé de la CWA. Un sexagénaire confie avoir maintes fois téléphoné aux autorités concernées, mais rien n’a été entrepris jusqu’à présent. Des fissures dans la structure en béton du réservoir provoquent de légères fuites. Les habitants craignent un effondrement.

Jointe au téléphone, une source autorisée au sein du ministère des Utilités publiques — sous la tutelle d’Ivan Collendavelloo qui est député de la circonscription — nous confie que les doléances des habitants ne tomberont pas dans l’oreille d’un sourd et que le nécessaire sera fait au plus vite.

Mais les habitants du quartier, eux, parlent des dangers que ce site non sécurisé et délabré attirent : « Deux enfants qui ont été sauvés in extremis de la noyade dans le réservoir, l’année dernière. Les pompiers sont arrivés à temps » certaines activités « louches » s’y déroulent tard dans la nuit…



Source link

Le Mauricien

Have something to say? Leave a comment: