Pêcheurs professionnels : Plaidoyer pour une compensation de retraite

0
20


La mise sur pied d’une formule de compensation de retraite à l’intention des pêcheurs professionnels est revenue comme un leitmotiv, vendredi après-midi, à la Maison des Pêcheurs de Mahébourg où des membres du Policiy Council du MMM rencontraient des adhérents de cette catégorie socioprofessionnelle qui compte parmi les plus dépourvus.

Judex Ramphul, président du Syndicat des pêcheurs, qui était parmi ceux qui sont intervenus lors de cette rencontre interactive a notamment parlé d’une proposition faite par son association au ministère de la Pêche pour qu’une indemnité de retraite qui serait basée sur un minimum de 20 ans de services comme pêcheur professionnel soit retenue.

Un autre pêcheur a, lui, demandé que la Bad Weather Allowance à laquelle les membres de la communauté ont droit soit indexée sur le salaire minimal désormais adopté. La pollution marine qui menace la vie aquatique et, par extension, le gagne-pain des pêcheurs, a aussi été longuement abordée. Avec, notamment, pour conséquence l’apparition du fameux corail gingembre qui serait repoussant pour les poissons.

Deux universitaires, à savoir Valérie Uppiah et Nadim Nassoorally, ont apporté leur concours au débat pour, d’une part, évoquer la nécessité d’une bonne gestion des ressources marines et, de l’autre, parler de l’incidence du changement climatique notamment illustré par la hausse de la température de l’eau sur les dégâts causés aux coraux.

En introduction, Sheila Bunwaree, qui coordonne les travaux du Policy Council du MMM, avait insisté sur l’importance de la démocratie participative. « Le MMM, devait-elle ainsi dire, est le seul parti qui trouve nécessaire de descendre sur le terrain pour prendre connaissance des attentes des différentes catégories socioprofessionnelles en vue de la rédaction de son programme gouvernemental ».

Autre dirigeant MMM à être intervenu : Madun Dulloo, ancien ministre de l’Agriculture et de la Pêche. Citant l’exemple passé, il a insisté sur la nécessité que les pêcheurs soient encadrés comme il se doit : « Dans le temps, nous avions fait enlever les taxes sur les équipements, distribué des gilets de sauvetage, débloqué des fonds pour l’acquisition des bateaux etintroduit les coopératives de pêche. » 



Source link

Le Mauricien

Have something to say? Leave a comment: