Nouvelle mesure: récidivistes, souriez, la police vous prend en photo…

0
580
Booking.com


Les policiers doivent prendre la photo des «habitual criminals» afin d’enrichir la base de données de la police. 

Encore une autre mesure qui irrite les hommes en bleu. Plus particulièrement ceux de la Criminal Investigation Division (CID)… Ils ont en effet reçu l’ordre, il y a quelques semaines, de prendre les «habitual criminals», soit les récidivistes, en photo. C’est-à-dire ceux qui ont été condamnés plus de trois fois par la justice. Les clichés doivent être transmis aux Casernes centrales via WhatsApp, le but étant d’enrichir la base de données de la police, quant aux criminels déjà fichés.

Depuis que la nouvelle consigne a été émise, c’est la grogne du côté des limiers de la CID. D’autant plus que, selon eux, il est illégal de prendre une personne en photo sans avoir obtenu son consentement au préalable. «Nou pé fristré ek démotivé ar tousala. Nou polisié nou, pa fotograf!»

Un inspecteur affecté à la CID de la Western Division aurait même été transféré car il aurait refusé de se plier à ces nouvelles directives. «Pé bizin fer foto kasiet-kasiet ou parfwa amenn stasion pran enn lanket manti-manti, met lantré pou tir zot foto», raconte un autre officier. Le syndicat de la police, soit la Police Officers Solidarity Union, a été mis au parfum et compte monter au créneau pour dénoncer cette mesure.

Les principaux concernés, soit les récidivistes eux-mêmes, sont également très remontés et certains ont fait savoir qu’ils se rendront à l’Independent Police Complaints Commission (IPCC) pour dénoncer cet abus. Du côté de la cellule de communication de la police, on affirme ne pas être au courant de cette nouvelle donne. «Nous reviendrons vers vous après confirmation.»

En attendant, c’est à travers la télé radio de la police, dotée d’un appareil photo et d’Internet, que les clichés sont pris. Si vous apercevez un flash, il se pourrait donc qu’il ne s’agisse pas d’un éclair.




Source link

Lexpress

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com