[Faits Divers] VIDEO – Le chauffard conduisait sous effet et sans permis

0
69
Booking.com


Le jeune de 19 ans à l’origine de la course-poursuite aux conséquences dramatiques au Chaudron a été mis en examen et écroué pour homicide et blessures involontaires. Idriss S., conduisait sans permis et sous l’effet de l’Ecstasy et du Rivotril.

Mis en examen pour homicide et blessures involontaires par la juge d’instruction Fabienne Moulinier, Idriss S. n’aura pas été particulièrement bavard. Le jeune homme de 19 ans a tout reconnu au cours de sa garde à vue débutée vendredi après-midi après son interpellation à son domicile. Du cambriolage de la confiseraie Law Lam pour lequel il a aussi été mis en examen, à l’accident ayant coûté la vie à Eric Réale, un agent d’entretien de 52 ans qui se rendait à pied à son travail, au collège des Alizés.

Ce jeudi matin, il se trouvait au volant d’une fourgonnette également dérobée au cours du cambriolage quand il a croisé la route d’une patrouille de police, avec son complice et passager Kamardine S.D., 18 ans. La course-poursuite aura pris fin tragiquement au niveau de l’avenue Hyppolyte Foucque où le piéton a été fauché et un cycliste a, lui échappé de peu à la mort en sautant de son vélo.

Idriss avait consommé du Rivotril et de l’Ecstasy, et sans doute aussi un peu d’alcool, comme il l’a également reconnu face aux policiers de la Sûreté départementale. Autre circonstance aggravante, il a pris le volant alors qu’il n’a pas le permis. On comprend d’autant plus la difficulté qu’il a eu pour manoeuvrer le véhicule qui disposait d’une boîte de vitesse automatique. C’est un autre des facteurs de cette terrible perte de contrôle.

 

“Mi té connais pas que n’avait un mort”

 

Dans le bureau du juge des libertés, Idriss ne se faisait pas d’illusion quant au sort qui allait lui être réservé. “Pourquoi avez-vous pris la fuite ?“, lui a demandé le magistrat. “Mi té connais pas que n’avait un mort. C’est après moin la vu sa sur Clicanoo“, lâche d’une petite voix le jeune à l’allure filiforme, porteur d’un t-shirt en imprimé treillis militaire, d’un jean et de simples savates.

S’il ne travaille pas et n’est plus scolarisé, il dispose par contre d’un casier judiciaire portant mention de trois condamnations pour vol. “Il sait très bien que c’est épouvatable ce qui s’est passé et il le regrette profondément. Il a d’ailleurs réitéré ses excuses auprès du juge d’instruction et du JLD. Il ne peut aujourd’hui malheureusement que faire ça : éprouver des profonds regrets“, a indiqué son avocat Me Sébastien Navarro à l’issue des débats.

 

 

Si les deux derniers complices du cambriolage ont finalement été remis en liberté dans l’affaire du cambriolage en attendant d’être présenté devant le juge des enfants, Kamardine S.D. A lui été mis en examen pour vol aggravé. “Mi lé désole pour ce qui s’est passé. Mi veut pas aller en prison. L’année prochaine, je passe le BAC. J’ai même eu une bonne moyenne pour le premier trimestre“, a argumenté le jeune majeur déjà condamné dans deux affaires de vol et une de stupéfiants, et par ailleurs grand consommateur de zamal. La réponse du JLD a été des plus cinglantes : “Si c’est pour faire des cambriolages le week-end, ça ne sert à rien“.

Un contrôle judiciaire serait suffisant, mon client n’est pas mis en examen pour les faits les plus graves“, a plaidé son avocat Me Ibrahim Akhoun. Le JLD a néanmoins suivi les réquisitions de la substitut du procureur Amandine Dumas en prononçant leur placement en détention provisoire.

 

H.A.



Source link

clicanoo

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com