une “fausse” eau de source en bouteille ?

0
31


Le géant de l’agroalimentaire Nestlé a récemment été attaqué en justice en raison d’une de ses eaux de source vendues en bouteille. Le problème réside dans le fait que celle-ci ne proviendrait d’aucune source naturelle, comme l’emballage l’indique.

Une fraude à l’eau de source ?

Lorsque l’on se rend sur le site officiel de Nestlé à la page concernant l’eau de source Poland Spring, la marque insiste largement sur l’argument naturel. Depuis 1845, cette eau serait l’une des eaux de source les plus populaires du nord-est des États-Unis. Selon le New York Times, elle génère entre 300 et 900 millions de dollars par an depuis une décennie.

Il y a deux ans, un recours collectif en justice – mené par une douzaine de citoyens de huit États américains – a été porté devant un tribunal de l’État du Connecticut. Il faut également savoir que ce recours avait été soutenu par un document. Selon les plaignants, Nestlé tromperait ses clients, car l’eau Poland Spring ne proviendrait pas de la source originelle – située dans l’État du Maine – car celle-ci ne coulerait plus depuis maintenant un demi-siècle !

Nestlé poursuivi malgré tout

Le 3 avril 2019, un communiqué publié par Nestlé Waters North America relatait une enquête indépendante menée par le cabinet d’avocats DLA Piper. Selon cette enquête, l’eau Poland Spring est à « 100 % de l’eau de source naturelle », conforme aux lois des différents États où elle est commercialisée. Ceci étant dit, la firme avait ensuite demandé à ce que les poursuites soient abandonnées.

Cependant, le recours collectif avait souligné un point important qui aurait permis à Nestlé de se conformer aux lois. En effet, la firme aurait aménagé – au-dessus d’une énorme nappe phréatique – pas moins de six sources artificielles ! Ainsi, le juge a statué sur cette affaire et a décidé du maintien des poursuites, après avoir pourtant rejeté une première demande du même type en 2018 !

Crédits : U.S DISTRICT COURT, DISTRICT OF CONNECTICUT

Toujours en 2018, nous évoquions la présence de plastique dans 93 % de 250 bouteilles testées par des chercheurs américains. Celles-ci provenaient d’une dizaine de pays, et certaines étaient estampillées de grandes marques – dont Nestlé (Pure Life). Il y a quelques mois, l’ONG Break Free From Plastic avait mené une expérience afin d’établir un classement des marques les plus polluantes. Sur un total de 187 851 déchets plastiques récupérés sur plusieurs plages situées aux quatre coins du monde, le trio de tête des marques les plus présentes était composé de Coca-Cola (9 216 déchets), PepsiCo (5 720) et Nestlé (2 950).

Sources : VoxAgence Science Presse

Articles liés :

L’eau en bouteille, une industrie qui crée du gâchis et nuit à la santé

Ce nanofiltre peut « purifier » l’eau 100 fois plus rapidement !

La ville de San Francisco bannit les bouteilles d’eau en plastique

Nestlé : une “fausse” eau de source en bouteille ?

noté 51 vote





Source link