JIOI /J-97 : Les travaux avancent

0
55
Booking.com


Photo Archives

Mercredi, peu avant le lancement du compte à rebours à 100 jours des 10e JIOI (19 au 28 juillet), le Comité organisateur (COJI) s’est lancé dans un exercice de communication. Au bout d’une séance qui aura duré un peu moins d’une heure, on apprend que le dernier site, celui du complexe multisports de Côte d’Or, sera rendu le 30 juin, à seulement quelques jours des JIOI.

Côte d’Or : la grande question
« Le complexe de Côte d’Or sera-t-il prêt à temps ? » La question qui sera revenue plus souvent au cours des différentes interviews accordées tant par le ministre Stephan Toussaint que par Jean-Pierre Sauzier. Mais mercredi, la confirmation est arrivée. Le complexe sportif de Côte d’Or sera livré le 30 juin. Et deux aires de compétition seront déjà prêtes. C’est ainsi que Jean-Pierre Sauzier a annoncé que les épreuves de natation et de judo se tiendront à Côte d’Or.

D’un point de vue général, les travaux avancent. Selon la commission responsable de la rénovation des sites, les travaux ont été complétés à 64 %. Ainsi, on apprend que le stade Germain Commarmond et le stade George V seront complétés en mai. Le stade Anjalay, qui accueillera la cérémonie d’ouverture et de clôture, sera livré fin juin. Notons, par ailleurs, que le dojo de Grande Rivière est déjà prêt. On en sait un peu plus sur le complexe de Côte d’Or. Il sera composé de deux piscines, dont une pour les échauffements. Sur les 17 sites qui accueilleront les Jeux, 15 se trouvent à Maurice et deux à Rodrigues.

Cérémonie d’ouverture : purement mauricien
Jean-Pierre d’Argent, chargé de trouver la bonne formule pour la cérémonie d’ouverture, est catégorique. Le spectacle sera à 100 % mauricien. « Des artistes mauriciens, des costumes mauriciens, nous avons voulu donner la chance à des talents mauriciens », a-t-il laissé entendre.

La conception a été confiée à Emilien Jubeau. « Je ne peux pas en dire plus, mais ce sera quelque chose de jamais vu », a-t-il assuré.
Par ailleurs, il a aussi fait ressortir que seulement ceux qui auront au préalable acheté le billet pour la cérémonie d’ouverture auront accès à l’enceinte du stade Anjalay. Jean-Pierre d’Argent a par ailleurs assuré que le prix des billets sera abordable. A noter que les billets seront disponibles à travers le Rezo Otayo.

La flamme des Jeux : un parcours en trois temps
La flamme des Jeux reste un élément focal de l’organisation des JIOI. Et si plusieurs dates avaient été annoncées, cette fois, le COJI a levé le voile sur la logistique. Initialement prévu sur 10 jours, le parcours de la flamme des Jeux s’étalera sur 13 jours. Selon Jean-Pierre Sauzier, une délégation ira récupérer la flamme à La Réunion le 4 juillet. Le 5, le COJI mettra le cap sur Rodrigues et sera de retour le 6. Maurice, de son côté, verra la tournée de la flamme démarrer dès le 6 juillet. Il reste, toutefois, le parcours à finaliser.

Sécurité : paré à toute éventualité
Tout sera prêt pour le Jour-J. C’est l’assurance qu’ont donné les responsables de la sécurité pendant la rencontre. Ils ont ainsi dévoilé qu’un contingent fort d’un millier d’hommes, de toutes les unités de la police, sera déployé pendant la durée des Jeux. « Tous les responsables divisionnaires ont été avertis et ils seront prêts à parer à toute éventualité », ont-ils déclaré.

Hébergement : plus important que prévu
La note de l’hébergement a pris l’ascenseur. Et Jean-Pierre Sauzier a tenu à s’expliquer sur le pourquoi de cette flambée des prix. « Initialement, nous nous étions basés sur des quantités théoriques », a-t-il souligné. Par la suite, les engagements quantitatifs ont forcé l’organisation à revoir ses plans. « Le calcul est simple. Il suffit de multiplier le coût d’une nuitée dans un hôtel par le nombre de personnes. C’est ce qui explique que le chiffre soit passé de Rs 135M à Rs 150 M. »

Il faut aussi savoir que les engagements quantitatifs et nominatifs seront connus définitivement à la fin du mois d’avril.

Commission médicale : formation terminée
Yannick d’Hotman, responsable de la commission médicale, est optimiste quant au succès que rencontreront ses subalternes pendant les Jeux. La formation de ceux chargés d’assurer les soins sur les sites de compétition est terminée. Ils seront plus d’une centaine – « une cinquantaine de médecins, une quarantaine de physios, une cinquantaine d’infirmiers et 130 brancardiers » – à assurer le suivi médical sur les sites de compétition pendant les Jeux. À la fin du mois, les équipes seront déjà formées et réparties sur chaque site.

Sponsors : 22 firmes ont répondu
Vingt-deux firmes ont répondu à l’appel du COJI. Giandev Moteea, responsable de la commission marketing, a donné un compte rendu détaillé. De ces 22 sponsors qui se sont associés au COJI, trois porteront la mention « platinum », deux seront dotés de l’appellation « gold », cinq sous la bannière « silver » et 12 en bronze. « C’est le chiffre que nous avons à ce jour. Le nombre de sponsors va augmenter bientôt », a affirmé Giandev Moteea.



Source link

Le Mauricien

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com