[Femme Magazine] Brigitte L’homme : La cinquantaine épanouie

0
31


Elle a évolué longtemps dans le monde des affaires. Brigitte L’homme vient d’engager un beau virage avec Méthode Dragons consacrée au bien-être des femmes ménopausées, en leur apportant des solutions naturelles. Ce projet est sorti vainqueur du premier startupweekend de l’année organisé par l’association Webcup.

Bernadette Kunzé – Photo : Gaël Ecot

Qui est-elle ?

Biologiste de formation, Brigitte L’homme débute sa carrière dans un grand laboratoire pharmaceutique en métropole. Mais c’est dans l’entrepreunariat qu’elle s’épanouit pendant vingt-cinq ans dans des domaines très divers et variés : une société de pompes funèbres, une autre de déménagement, une boîte de visiteurs médicaux à Mayotte. Elle se positionne également dans le lancement de marques sur le territoire. Puis, en Afrique du Sud, elle ouvre un institut d’extension de cils. Mamzelle Bonbon, chez nous dans le sud, c’est elle aussi. « Je me rends compte que j’ai beaucoup travaillé dans des secteurs dits « masculins », » fait-elle remarquer en revenant sur son parcours. Aujourd’hui, elle travaille en couple dans le commerce. Mais l’esprit d’entreprendre continue de guider sa vie. Créer son entreprise, porter un projet et le voir aboutir est une sacrée source d’adrénaline.

 

Quel est son projet ?

Depuis janvier dernier, elle porte son projet Méthode Dragons pour le développement de solutions naturelles aux problèmes liés à la ménopause. Le premier prix* lui a été attribué lors de la douzième édition de la Startupweekend ô Féminin, organisée en mars par l’association Webcup à l’Eseroi. Mieux, il a remporté l’adhésion du public avec un premier prix. « Ce prix m’a rendu particulièrement heureuse car c’est le signe que mon projet trouve un réel écho. »
Méthode Dragons est encore en cours d’élaboration mais il s’est enrichi tout au long du challenge webcup, soit 54 heures, 3 jours, un week-end pour créer sa start-up !
A 55 ans, Brigitte L’homme a eu le courage de se jeter dans l’arène. « C’est le plus difficile, avoue-telle. Je me suis demandé ce que j’allais faire parmi des geeks boutonneux, et je me suis retrouvée dans une sympathique ambiance de fac où vous devez convaincre de la faisabilité de votre projet, de sa rentabilité économique et de son aspect innovant et audacieux. Sur 29 idées pitchées où les porteuses de projet ont eu 1 minute pour convaincre, 11 projets ont été retenus pour être travaillés durant ce week-end. Sur place, il y a des experts en marketing, comptabilité ou autres, prêts à vous aider, mais c’est à vous d’aller les chercher pour former votre équipe. » Elle retiendra de ce défi porteur : « Une expérience très riche, de belles rencontres et une avancée plus qu’encourageante de son projet », qui a d’ailleurs trouvé son nom lors de la compétition.

 

Pourquoi la Méthode Dragons ?

Chaque lettre du mot Dragons correspond à un point de la méthode.
D pour détox, émotionnelle et alimentaire, parce que ce que l’on mange, tout comme le mental, jouent un rôle pour lutter contre les désagréments petits et grands causés par cette période de la vie des femmes qu’est la ménopause.
R pour rire : prendre du recul. L’humour est un formidable outil pour dédramatiser.
A pour alimentation, ou comment réactiver le métabolisme grâce à un travail en collaboration avec un expert en nutrition. « On prend toutes du ventre et des hanches pendant cette période. Il ne faut pas s’y résigner, on peut s’en débarrasser non pas en cherchant à perdre du gras, comme on le pense à tort, mais en gagnant du muscle ! » explique la startupeuse.
G pour Glam. Femme un jour, femme toujours. Pourquoi ne plus se regarder dans le miroir qui nous dit que nous sommes belles. Se sentir bien, se valoriser sont d’autres clés à mettre en oeuvre.
O pour orgasme. La sexualité ne s’arrête pas à la ménopause ! Il est important de rappeler que « c’est le moment où une femme est la plus épanouie » ?
N comme naturel. « Ce n’est pas à la chimie de venir à bout des problèmes de ménopause. Les méthodes naturelles existent à La Réunion. Il faut les mettre en œuvre. »
S comme sport. Le sport permet de conserver la forme et les formes. « La marche en conscience, par exemple, est la meilleure approche pour lutter contre l’ostéoporose ».

 

Concrètement ça donne quoi ?

La création d’un blog : enformelamenopause.com où trouver tous les conseils. Ce blog est amené à s’enrichir au fil du temps. C’est par ce même canal digital que vous pourrez vous inscrire au premier congrès de la ménopause, organisé le 21 septembre à Saint-Denis. Il y est prévu jusqu’à douze intervenant(e) s, soit autant d’experts, chacun dans leur domaine respectif. C’est la toute première fois qu’un tel événement aura lieu à La Réunion. Et il n’existe pas encore en métropole. Brigitte L’homme a raison de voir loin en travaillant à l’exportation de son concept en Europe et à l’étranger.

 

Le mot de la fin…

« Quand une femme ménopausée est épanouie, c’est tout son éco-système qui est épanoui. Ce bien-être de la femme est important, il rejaillit sur le bien-être de toute la famille. Une dernière chose : le mari fait partie de la solution. Ce serait formidable de venir en couple au congrès ! »

 

* Le projet a remporté 8 heures d’expertise comptable avec le cabinet RSM; 4 journées de formation au choix avec le cabinet conseil Run Concept et leur organisme de formation Com’une Fleur et 2 journées de consulting pour la stratégie digitale par l’agence Du Simple Au Double.



Source link

clicanoo

Have something to say? Leave a comment: