Ce bébé de 2 ans a été battu par le petit ami de sa mère et laissé dans un état végétatif

0
18


Les violences contre les enfants ne concernent pas que les parents biologiques

« L’Express » dans un article paru en Juin 2017, met la lumière sur des chiffres qui font froid dans le dos et dont on ne parle pas vraiment. Il s’agit des violences commises par les beaux-parents contre les enfants dans les familles reconstituées, une réalité qui a été mise en évidence par les deux psychologues canadiens, Margo Wilson et Martin Daly qui ont abouti à la conclusion qu’il y a des pays où le nombre d’enfants battus à mort par leurs beaux-parents peut aller jusqu’à être 100 fois plus imposant que celui des enfants subissant des violences de la part de leurs parents biologiques. Sachant que la recherche en question s’appuie sur des données portant sur les années 1974 – 1990.

En France, les chiffres sont loin d’être parlants puisque les organismes de protection de l’enfance ne disposent malheureusement pas de statistiques s’intéressant exclusivement à cette catégorie. Nous pouvons néanmoins déduire que le nombre de ces enfants maltraités a augmenté avec l’évolution du modèle familial en France, sachant qu’en 2011, on a pu recenser 11% des violences signalées dans des familles recomposées.

Un terrible exemple de violence

Thomas, 2 ans, et Amery Sullivan, 3 ans, ont subi une forme rarement vue de violence non seulement extrême mais qui plus est, récurrente par le petit ami de leur mère nommé Adam Thomas.

L’individu en question, âgé de 28 ans, a été arrêté pour écoper de deux peines d’emprisonnement à perpétuité ; des peines qui peuvent sembler à première vue exagérée jusqu’à ce qu’on finisse par apprendre ce qu’il a fait subir aux deux pauvres enfants.

Ce bébé de 2 ans a été battu par le petit ami de sa mère et laissé dans un état végétatif

Le petit Thomas, après l’incident, a été transporté d’urgence aux soins intensifs puisqu’il a subi toute une série de dégâts physiques qu’il en devient difficile d’imaginer comment il a pu y survivre. Et en plus des différentes fractures qu’il présente, il a été brûlé et souffrait d’un traumatisme crânien au même titre qu’une lacération au niveau du foie.

Des séquelles qui resteront à vie

Le pire dans l’histoire c’est que, comme indiqué par Sarah Sullivan, la tante des deux victimes, le pauvre garçon ne sera plus en mesure de mener une vie normale puisque son corps a été tellement abîmé qu’il en est resté dans un état végétatif et les médecins affirment qu’il est fort probable que ce soit le cas pour le restant de ses jours, sans oublier qu’il est très possible que cela s’accompagne d’handicaps à la fois mentaux et physiques.

Sarah poursuit en disant : « Il ne fait que réagir à la douleur, il peine à respirer normalement. Son état est déplorable. Il va certes survivre, mais les médecins nous ont dit que nous devrions admettre le fait qu’il allait rester dans cet état pour le restant de ses jours. »

Thomas n’est bien évidemment pas le seul à avoir fait les frais de cette cruauté gratuite, car sa sœur a également subi des fractures aux côtes et au bassin. Elle a aussi été gravement blessée à l’estomac.

D’un côté, les procureurs pensent que les sévices avaient eu lieu plusieurs fois en quelques semaines. De l’autre, l’accusé prétend que les deux enfants se sont faits eux-mêmes mal suite à différents accidents dont des chutes des escaliers ou des glissades. Mais le passé de l’homme a permis de le percer à jour étant donné qu’une enquête a permis de révéler qu’il avait été à l’origine d’actes similaires sur deux enfants du même âge auparavant dans l’Etat du Texas. Quant à la mère, Denise Watson, a reconnu sa responsabilité dans la non prise en charge des enfants et devra purger une peine de 20 ans d’incarcération.

Ce bébé de 2 ans a été battu par le petit ami de sa mère et laissé dans un état végétatif

Suite à cet incident tragique, une page de collecte de fonds « GoFundMe » a été créée afin de payer les soins des deux pauvres enfants.

Il s’agit-là d’un exemple vivant de cruauté humaine capable de détruire des vies pour des raisons qui nous resteront toujours obscures. Espérons donc que d’autres enfants ne subissent pas le même sort et que les parents soient plus alertes concernant ce genre d’incidents.





Source link