Propositions budgétaires : les pêcheurs formulent leurs demandes

0
23


Par l’entremise du Mouvement pour l’Autosuffisance Alimentaire (MAA), la Mauritius Offshore Fishermen Cooperative Federation a soumis ses propositions au ministère des Finances pour le prochain budget.

Dans un document préparé en collaboration avec Eric Mangar, le directeur du MAA, la Mauritius Offshore Fishermen Cooperative Federation (MFCF) souhaite avoir un ordinateur portable et un logiciel pour détecter des failles dans le moteur des bateaux semi-industriels.

Eric Mangar explique que l’absence de ce matériel pose de gros problèmes aux opérateurs. « Quand leurs bateaux tombent en panne, il est très difficile de savoir où se trouvent exactement les failles. » Il explique que si un bateau ne peut prendre la mer, cela a une grave répercussion financière sur les pêcheurs. « Avec l’aide d’un ordinateur et son logiciel, les techniciens ne perdront plus énormément de temps pour détecter les failles du moteur et y apporter des réparations. »

De plus, la fédération coopérative de pêche réclame l’installation d’une chambre froide dans le port afin de stocker leurs poissons réfrigérés (chilled fish). Elle demande aussi une machine à fabriquer des glaçons, qui sera installée dans le port et qui fournira des blocs de glaçons aux bateaux de pêche semi-industriels pour leur campagne.

Par la voix d’Eric Mangar, les pêcheurs souhaitent des facilités quant à l’installation des points à travers le pays, ce qui leur permettra d’approvisionner la population en poissons à des prix plus accessibles. Parallèlement, si cette demande est agréée, les pêcheurs souhaitent que les autorités leur accordent un camion frigorifique pour la livraison des poissons.

Le directeur de la MAA réitère ainsi son appel au Premier ministre et ministre des Finances pour que des abris décents soient construits sur l’île St-Brandon. Et ce, pour permettre aux pêcheurs de reprendre leur production de poissons salés. Il rappelle qu’il y a quelques années les autorités avaient détruit leurs abris de fortune et dit regretter que toutes les démarches auprès de l’Outer Island Development Company n’aient rien donné.

Par ailleurs, Eric Mangar plaide auprès des autorités pour un financement partiel du projet de fourniture d’eau à quelque 1 700 habitants du Morne. Il explique que ce projet est une collaboration entre la HSBC Bank, la MAA, la CWA et des ONG.



Source link

Defi Media

Have something to say? Leave a comment: