le front anti-Talon essaie de faire pression – JeuneAfrique.com

0
18



Guy Mitokpe, au siège du groupe des partis d’opposition, a Cotonou, le 20 novembre 2017. © Jacques Toregano pour JA


L’opposition béninoise, qui ne pourra présenter aucune liste lors des législatives du 28 avril, est vent-debout contre le président Patrice Talon. Faute d’être parvenu à un accord, elle opte désormais pour des manifestations de rue. Et ses ténors s’emploient à mobiliser les troupes.


Empêchée de participer aux législatives du 28 avril, l’opposition compte continuer à manifester dans tout le pays jusqu’à cette date. Le jeune député Guy Dossou Mitokpè, bras droit de Candide Azannaï, est très actif. Tout comme Sébastien Ajavon, qui, depuis la France, où il vit en exil, mobilise ses troupes via WhatsApp.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n’êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d’aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l’ensemble des articles sur le site et l’application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l’application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d’archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l’offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.








Source link

JeuneAfrique

Have something to say? Leave a comment: