Des chercheurs chinois ont cloné le “Sherlock Holmes des chiens policiers”

0
39


Comment constituer une petite armée canine remplie de super-détectives ? En clonant les meilleurs, la crème de la crème, les “Sherlock Holmes” des chiens policiers.

Réduire les coûts de formation

C’est du moins ce que vient d’entreprendre une équipe de chercheurs chinois. Selon un rapport publié par le site gouvernemental Global Times, ces derniers ont utilisé avec succès l’ADN d’un chien pisteur appelé Huahuangma, une femelle “hybride” berger allemand et chien-loup âgée de sept ans. Une véritable « Sherlock Holmes des chiens policiers », peut-on lire, qui a pu donner naissance à jeune chiot nommé Kunxun. D’autres progénitures de “super-détectives” pourraient suivre. Ce programme vise à réduire le temps et les coûts de formation de chiens policiers.

En Chine, la formation d’un chien policier dure en effet environ cinq ans et coûte cher : l’équivalent de 66 000 euros. Les coûts de clonages – qui n’ont pas été communiqués – semblent a priori moins élevés. Chaque opération pourrait ainsi garantir davantage de chances de succès de formation (grâce aux gènes des parents). L’opération est actuellement pilotée par la société de biotechnologie Sinogene et l’Université agricole du Yunnan, sous l’impulsion du ministère chinois de la Sécurité publique. À terme, les chercheurs espèrent pouvoir permettre la “production en masse” de chiens policiers plus performants, qui pourront être formés en quelques mois au lieu de plusieurs années.

Déjà très douée

Kunxun, la chienne policière clonée bientôt âgée de quatre mois, a de son côté déjà commencé son entraînement. Elle se trouve actuellement à la base de police à Kunming, dans la province du Yunnan, dans le sud-ouest de la Chine. La jeune femelle aurait déjà montré ses qualités, surpassant d’autres chiens-loups lors de plusieurs tests. Elle suivra une formation approfondie en détection de drogue, en contrôle des foules et en recherche de preuves, et sera pleinement opérationnelle à l’âge de 10 mois environ.

chiens
Kunxun, ici en train de jouer avec une amie, semble déjà très prometteuse pour son jeune âge. Crédits : Sinogene

Notons que Huahuangma n’est pas la première détective canine à partager son ADN avec une nouvelle génération d’enquêteurs. En Corée du Sud, six chiens policiers clonés en 2008 patrouillent depuis dans les rues de Séoul. En 2009, cinq chiots clonés du célèbre berger allemand Trakr – un chien de sauvetage qui a découvert le dernier survivant des attaques du 11 septembre – ont également vu le jour. Comme leur père avant eux, ces chiens évoluent depuis comme sauveteurs.

Source

Articles liés :

Les grands chiens, plus intelligents que les petits ?

Environnement : et si vous nourrissiez votre chien avec des asticots ?

Les chiens pourraient détecter le paludisme en reniflant les chaussettes





Source link