[Politique] Élections européennes du 26 mai : Revoilà Le Pen

0
151
Booking.com


Forte de ses 23% au premier tour de la présidentielle à La Réunion, Marine Le Pen est attendue jeudi prochain sur l’île, dans le cadre de la campagne des Européennes.

C’est son parti, le Rassemblement national, qui l’a annoncé hier. Marine Le Pen se rendra du 26 au 29 mars à Mayotte puis à la Réunion. Sans être candidate elle-même aux Européennes, la présidente du “RN” vient promouvoir la liste qui sera conduite par le jeune et méconnu Jordan Bardella. Selon un sondage “Ifop- Fiducial” publié jeudi, le “Rassemblement National” serait crédité de 20,5 % des suffrages, sur les talons de la République en Marche, et peut espérer décrocher une vingtaine de sièges au Parlement européen.

A Mayotte dès mardi, Marine Le Pen rencontrera notamment le Comité de défense des intérêts de Mayotte (Codim), groupe qui avait activement participé aux mouvements de “décasages” illégaux de 2016 pour expulser ceux qu’ils considéraient comme clandestins. Elle visitera aussi le centre hospitalier de Mamoudzou, dont la maternité est considérée comme la plus grande de France, avec près de 10.000 naissances par an (dont trois quarts de bébés nés d’une mère étrangère, selon les derniers chiffres de l’Insee), ainsi que le centre de rétention administratif (CRA), lui aussi le plus grand de France.

Reçue par Sinimalé et “TAK”

C’est mercredi, en fin d’après-midi, que Marine Le Pen est attendue à Gillot. Elle se rendra directement à une “soirée militante”, à huis-clos, organisée à Saint-Denis. Le lendemain, elle rencontrera des pêcheurs de Saint-Gilles, avant une “visite de terrain” dans les hauts de Saint-Paul. Elle sera ensuite reçue à la mairie, par Joseph Sinimalé et son conseil municipal.  Vendredi, la présidente du RN est attendue par André Thien Ah Koon, à la mairie du Tampon. Dans l’après-midi, c’est sur une exploitation agricole qu’une entrevue est programmée avec Fréderic Vienne, le président de la Chambre d’Agriculture.

Lors de la dernière élection présidentielle, en 2017, Marine Le Pen était arrivée en deuxième position à La Réunion, derrière Jean-Luc Mélenchon au premier tour (plus de 23%), et avait fait un score de 39,7% au second tour. Des résultats historiques sur notre île pour un candidat d’extrême droite.



Source link

clicanoo

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com