Elle surprend un individu nu dans sa chambre : l’intrus prend la fuite en laissant sur place son sous-vêtement


Réveil en sursaut pour une jeune femme de 21 ans. Le 1 mars dernier, cette mère de famille, issue d’un village de l’Est dormait à poing fermé quand elle a été tirée du lit par la présence d’un intrus. Ce dernier nu se tenait à ses côtés. Elle a appelé à l’aide. En prenant la fuite l’imposteur, un habitant de la localité, a oublié son sous- vêtement sur place.

Aux enquêteurs, la victime, mère de deux enfants en bas âge est revenue avec moult détails sur ce qui s’est passé au cour de cette fameuse nuit. En effet, elle était dans sa chambre et ses deux petits dormaient à ses côtés. Vers minuit, elle a été extirpée de son sommeil. Elle dit avoir ressenti la présence d’un individu. « La personne s’est mise au lit. Je me suis réveillée et j’ai alors vu un homme », a-t-elle relaté à la police. Plongée dans l’obscurité, elle n’a pu voir visage de l’individu.

Ce dernier dit elle lui a immobilisé les mains et l’a embrassé de force au cou. La jeune femme ne se serait pas laissée faire. « Je me suis débattue pour sortir de ses griffes. Je suis parvenue à sortir du lit », poursuit-elle. Elle a immédiatement allumé la lumière.  Elle a été alors stupéfaite de constater que l’intrus était dans son plus simple appareil. Qui plus est, c’était un habitant du quartier, un homme âgé de 48 ans, un récidiviste connu de la police. « Il se tenait nu près du lit », a-t-elle précisé à la police.  Elle lui a réclamé des explications sur sa présence dans sa chambre.

Aux dires de la victime, le quadragénaire lui aurait alors rétorqué. «  exkiz mwa mo finn fer enn erer. » Elle est allée demander l’aide d’un voisin. En regagnant sa chambre, le suspect avait déjà pris la fuite. Elle a toutefois laissé une trace de son passage : son boxer est resté dans la chambre. Elle a également constaté qu’elle avait un suçon au cou. Elle a porté plainte contre  le forcené.

Le 7 mars dernier, la police a procédé à l’arrestation du récidiviste. Devant les accusations portées contre lui, le quadragénaire a nié toute intrusion dans la chambre de la victime et de tentative d’abuser d’elle. Il a comparu en cour de Moka sous une charge provisoire d’attentat à la pudeur. La police a objecté à sa remise en liberté sous caution.  Au bout d’une semaine, il a dû s’acquitter d’une caution pour retrouver la liberté conditionnelle.



Source link


Have something to say? Leave a comment:

Mopays.com

Comments are closed.

Recent Posts

Quatre-Bornes : un motocycliste heurte fatalement une barrière de sécurité

Une autopsie sera pratiquée ce jeudi Un motocycliste de 42 ans a perdu la vie suite à un accident de…

1 min ago

Karis Teetan en selle dans cinq courses de groupe ce week-end

May 23, 2019May 23, 2019 Notre compatriote, Karis Teetan, aura un week-end chargé. En effet, il sera en compétition au…

1 min ago

[VIDÉO] Victoire de Maurice à l'ONU : explosion de joie des Chagossiens à Pointe aux Sables

[VIDÉO] Victoire de Maurice à l'ONU : explosion de joie des Chagossiens à Pointe aux Sables May 23, 2019  |…

4 mins ago

Korek pas Korek : Comment le combat contre le trafic de drogue se fait à la douane ?

Michael Jean Louis reçoit Prabhu Dayal, de la Customs Anti Narcotics Unit de la Mauritius Revenue Authority. Il sera question…

5 mins ago

[Politique] Élections européennes : professions de foi et bulletins de vote reçus à La Réunion

Le préfet de La Réunion informe les électeurs que les listes candidates aux élections européennes du 26 mai prochain n’ont…

7 mins ago

Swimming with sea-turtles #mauritius#paradise#seaturtle#wild#nature…

Swimming with sea-turtles 🐢 #mauritius#paradise#seaturtle#wild#nature  Source Have something to say? Leave a comment:

8 mins ago