Cour intermédiaire : Trois ans de prison pour avoir mis le feu à sa cellule

0
48


Jean Steward Randamy, un détenu de la prison de Beau- Bassin, a écopé de trois ans de prison en Cour intermédiaire sous une charge de “having willfully and unlawfully damaged public property belonging to the Government of Mauritius”, en violation de l’article 349(1) du code pénal. Il a été inculpé pour avoir mis le feu à sa cellule, soit celle se trouvant dans le “Block F” de la prison centrale, à Beau-Bassin, le 3 octobre 2016.

L’accusé était en détention préventive dans cette institution pénitentiaire depuis décembre 2015. Un examen de la cellule après l’incendie avait mené à la découverte d’un amas de journaux et de bâtons d’encens à même le sol. La cour avait conclu que l’accusé avait commis un acte malveillant intentionnel contrairement à ce qu’il voulait faire croire. Selon les faits, Jean Steward Randamy se trouvait dans une cellule avoisinante, soit celle de Peroomal Veeren.

Le jour de l’incendie, les deux hommes avaient indiqué qu’ils étaient souffrants et qu’ils souhaitaient voir un médecin. Le feu avait éclaté alors que les gardes-chiourmes escortaient Peroumal Veeren hors de sa cellule, soit dans le but d’attirer l’attention des gardes- chiourmes. Après l’annonce de sa peine de trois ans de prison, Jean Steward Randamy a signifié son intention de faire appel.



Source link

Le Mauricien

Have something to say? Leave a comment: