Jeux de la Francophonie : L’organisation des 9es Jeux intéresse Maurice

0
71
Booking.com


La question déjà évoquée au MJS et tout engagement devra se faire avant le 31 mai prochain

L’absence d’un Village des Jeux représente
le plus gros obstacle pour Maurice

L’organisation des 9es Jeux de la Francophonie, prévue en 2021 intéresse sérieusement Maurice. Cela, après que le Conseil d’orientation du Comité international des Jeux de la Francophonie (CIJF) ait pris la décision de relancer un appel à candidature, suite au désengagement du Canada pour les jeux du Nouveau-Brunswick. La question a déjà été abordée au niveau du ministère de la Jeunesse, dit-on, et une approche officieuse aurait même été effectuée auprès du CIJF. Si l’organisation de ces Jeux ne posera pas problème au niveau des compétitions sportives et culturelles, en revanche, l’absence d’un Village de Jeux demeure un obstacle sérieux au cas où Maurice décide d’aller de l’avant avec ce projet.
Madagascar avait organisé les troisièmes Jeux de la Francophonie en 1997. Donc, pourquoi Maurice ne pourrait-elle pas en faire autant en 2021 ? Certes, le contexte a beaucoup évolué. Mais il n’empêche que Maurice n’est plus une novice dans le domaine de l’organisation, étant même actuellement en pleine phase de réalisation de ses troisièmes Jeux des Iles de l’océan Indien après 1985 et 2003.

Pour ce faire toutefois, le MJS aura à monter un dossier d’organisation solide et ensuite, le présenter très vite, avec l’engagement du gouvernement mauricien, au plus tard le 31 mai prochain. Dans les milieux concernés, on affirme même que prendre en charge l’organisation des 9es Jeux de la Francophonie est un challenge que le ministre de la Jeunesse et des Sports, Stephan Toussaint et ses proches collaborateurs aimeraient bien relever en 2021. En revanche, là où cela posera problème, c’est au niveau d’un Village des Jeux. Car sans cette infrastructure, Maurice ne sera pas en mesure d’aller de l’avant avec son dossier, au cas où elle le désire.

A trois mois de la fermeture des candidatures, personne n’est en mesure d’avancer si le gouvernement acceptera de s’engager dans un projet d’une telle envergure. D’autant qu’un peu plus d’un milliard de roupies a été investi dans l’organisation des 10es JIOI, avec le soutien de sponsors du secteur privé. Sans oublier que le gouvernement a également entamé de gros chantiers infrastructurels dont celui le métro léger. Selon nos informations, tous ces paramètres ont été pris en compte dans le cadre d’un éventuel montage du dossier.

Complexe de Côte d’Or

Ce qui est cependant sûr, selon nos informations, c’est que la question du complexe de Côte d’Or a bien été au centre des discussions. On dira même que ce complexe aura été l’élément motivateur après le désengagement du Canada, Nouveau-Brunswick, en janvier dernier. D’autant que ce centre multisports est en train d’être construit avec, pour objectif, d’accueillir justement des événements sportifs de grandes envergures. Reste toutefois, qu’aucun engagement ne peut être pris à ce stade, sans une garantie ferme du gouvernement qu’un Village des Jeux sera construit.

Soulignons que l’appel à candidature a été lancé après la réunion des 15-16 février dernier faisant suite au désengagement du Canada. Ainsi, les pays intéressés parmi les 54 États et gouvernements membres faisant partie de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) ont été appelés à présenter leur dossier d’organisation. Une visite est prévue en juin, entre les représenter de l’OIF et les autorités locales dans le but d’évaluer les sites et éléments inscrits dans le dossier technique avant l’audition des Etats candidats fin juin. Le rapport d’évaluation des candidats sera ensuite présenté par les experts et soumis aux membres du Conseil d’orientation du CIJF avant la présentation officielle par le représentant de pays candidats. La décision finale sera prise au début du mois de juillet.



Source link

Le Mauricien

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com