Élections générales : le MP et la Plateforme militante officialisent leur rapprochement

0
123
Booking.com


Le congrès du MP hier à Réduit
  • Alan Ganoo prévoit des élections « serrées » et « dangereuses pour certains politiciens »
  •  Il réclame une « équipe propre » pour nettoyer le pays

À quelques mois des élections générales, le Mouvement Patriotique (MP) d’Alan Ganoo et les autres dissidents du MMM, réunis au sein de la Plateforme militante, ont concrétisé un rapprochement. C’était hier  au congrès du MP, marquant les célébrations pour la Journée Internationale de la Femme. Ainsi, le MP a offert des roses grenat à chacun des membres de la Plateforme militante et à Pradeep Jeeha.

Alan Ganoo soutient que le pays est dans une « situation sans précédent » sur le plan politique, avec 40% d’indécis. « Ils sont frustrés et fatigués des partis traditionnels et ne savent pas pour qui aller voter. Les prochaines élections seront serrées et dangereuses pour certains politiciens. Il y en a qui auront un choc, notamment ceux sur lesquels le peuple a déjà mis une croix. Zot triy ou diri lavey eleksion e apre zot fonn », dit-il.

Alan Ganoo a poursuivi en insistant sur « une politique propre » et « la nécessité de lutter contre la corruption ». Il poursuit : « La politique, c’est un sacerdoce. SSR ti dir “before you pretend to lead, learn how to serve”. La corruption a trop gangrené le pays. Il faut une nouvelle équipe propre qui va tout nettoyer. Nous prônons une politique de zéro tolérance sur la corruption. » Il a indiqué qu’il faut un « renouveau » à la tête du pays, avec des jeunes et des anciens, égratignant au passage l’attitude des « nouveaux », comme Tarolah « ki finn trair ou konfians ».

D’ores et déjà, le député a annoncé sa candidature au No 14 pour le prochain scrutin, et ce pour la 10e fois. Après avoir salué la présence de Steve Obeegadoo, Vinay Sobrun, Françoise Labelle et Pradeep Jeeha. Et Alan Ganoo d’expliquer ce rapprochement en ces termes : « Entre nous, Steve et son équipe, il y a une ressemblance dans notre passé politique. Nous avons lutté ensemble. »

Commentant la situation politique, il souligne que « le pays vit sur une bombe ». Il ajoute : « Les choses sont très graves. L’île Maurice économique a fait naufrage et a fait faillite. Les indicateurs sont au rouge car on ne s’est pas assez occupé de l’économie. Le peuple souhaite un nouvel ordre moral, politique et économique. »

Par ailleurs, Alan Ganoo souhaite que, dès la rentrée parlementaire, le Premier ministre prenne l’initiative d’amender la Constitution afin de donner la chance à plus de femmes d’entrer au parlement. « Ce n’est plus possible d’avoir uniquement 8% de femmes au parlement », a-t-il estimé. Et d’arguer que tous les partis voteront cet amendement, d’autant qu’il faut « oublier » le projet de réforme électorale.

Pour marquer la Journée internationale de la Femme, Alan Ganoo a rendu un vibrant hommage à Malala Yousafzai, jeune pakistanaise qui, à l’âge de 12 ans et au péril de sa vie, s’est révoltée qu’on empêchait les filles d’aller à l’école. Il a également eu un mot pour Anjalay Coopen. Le congrès du MP a vu la participation de Micheline Virasawmy et Caroline Jodun, entre autres. Plusieurs orateurs ont pris la parole, dont Nina Ramdenee, présidente des Femmes patriotes, Tania Diolle, Elizabeth Jean, présidente de Zen patriotes et Christiane Jean-Pierre, activiste.



Source link

Le Mauricien

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com