Pollution: Terre-Rouge, la rivière dépotoir

0
92
Booking.com



Du plastique suspendu à un arbre, monticules de déchets en tout genre allant du plastique à usage unique en passant par des sacs et même de l’électroménager abandonné… Ce dépotoir improvisé, c’est la rivière de Terre-Rouge. Jeudi matin, un internaute a posté une vidéo des lieux, qui a vivement fait réagir.

La rivière de Terre-Rouge se jette dans la mer au niveau de Mer-Rouge et forme l’estuaire protégé par la convention Ramsar depuis 2001. En amont de l’estuaire, qui est un sanctuaire pour différentes espèces d’oiseaux, la pollution est importante. Cela dit, malgré l’état de la rivière, l’estuaire, lui, est relativement propre.

C’est Patrick Haberland, au détour d’une sortie en canoë, qui en a fait la découverte. «C’est triste. Nous avions fait une sortie. Nous sommes passés du côté de l’estuaire de Terre-Rouge où nous avons pu admirer les oiseaux. Puis, quand je suis remonté vers l’intérieur des terres en remontant la rivière, c’est là que je suis tombé sur ces déchets», raconte-t-il.

Du côté du National Parc and Conservation Service, un préposé concède que «l’état de la rivière et la pollution sont souvent inquiétants». Sauf que, «en dehors de l’estuaire, il est difficile pour nous d’intervenir car cela tombe malheureusement hors de notre responsabilité et de nos capacités». Sollicité, le lord-maire, Daniel Laurent, a soutenu que l’entretien de la rivière revient au conseil de district de Pamplemousses. De son côté, le président du conseil de district de Pamplemousses, Sunael Singh Purgus, a indiqué que les rivières de la région sont en train d’être nettoyées. D’ajouter que ce sera également le cas pour la région de Baie-du-Tombeau. Il attend le feu vert des autorités, dit-il.




Source link


Have something to say? Leave a comment:

Booking.com