Cette femme handicapée a été humiliée dans une épicerie car elle range ses courses “trop lentement”

0
103
Booking.com


Par définition, l’empathie est la capacité de se mettre à la place de l’autre, de le comprendre, de ressentir son désarroi lorsqu’il est face à une situation difficile et de faire ce qui est possible pour l’aider. Mais combien de personnes peuvent l’être et le manifester. CBC news, nous relaye un fait relatif à une dame handicapée qui s’est fait bannir d’une épicerie alors qu’elle souffrait d’une mobilité réduite.

Faire ses courses n’est pas toujours une activité plaisante et elle l’est encore moins lorsqu’une personne souffre d’un handicap, comme c’est le cas de Linda Rolston. Cette dernière a subi une chirurgie suite à un cancer et s’est retrouvée avec une mobilité réduite des épaules et des bras. 

Une situation humiliante dont elle ne se remettra pas

Cette femme handicapée a été humiliée dans une épicerie car elle range ses courses

Cette dame qualifiée d’handicapée faisait habituellement ses courses dans une épicerie au Canada, qui offrait des produits à des tarifs réduits. Sauf que dans ce magasin, les consommateurs doivent emballer leurs propres articles et ne peuvent bénéficier d’aucune aide de la part des employés.

Cette femme handicapée a été humiliée dans une épicerie car elle range ses courses

Ce jour-là, Linda tentait tant bien que mal d’emballer ses provisions et comme elle avait une difficulté avec ses bras à cause de son handicap, elle avait du mal à le faire, d’autant plus qu’elle était gênée par la file d’attente derrière elle. Alors, elle a demandé de l’aide aux employés de l’épicerie mais elle le lui a été refusée. Pire encore,  le propriétaire du magasin lui a suggéré de faire ses courses ailleurs si elle ne peut pas les faire toute seule ou si elle ne peut pas être accompagnée par une tierce personne pour l’aider.

Abasourdie par les propos du propriétaire, Linda a décidé de porter plainte au siège social de la chaine de magasin. Aussi, le service clientèle lui a proposé d’appeler à l’avance l’épicerie pour savoir s’il y a une personne disponible pour l’aider et lui a proposé une somme de 100 Dollars pour étouffer l’affaire. Mais la dame, déterminée, n’a pas baissé les bras et a insisté pour porter plainte pour violation des droits de l’homme.

Comment développer l’empathie ?

L’empathie est une des compétences les plus importantes qu’une personne puisse avoir. Se mettre à la place de l’autre, l’écouter, le comprendre et l’aider à résoudre ses problèmes n’est certes pas donné à tout le monde. Et pour apprendre l’empathie aux autres, il faut d’abord la développer à l’intérieur de soi.

Selon Cécile Cardol, coach de vie, il faut d’abord commencer par mieux se connaître pour s’aimer soi-même. Puis il faut s’intéresser réellement aux autres, en les écoutant, en les observant sans les juger ou essayer forcément de résoudre leur problèmes. Parfois, il suffit de décrypter certains gestes ou certains regards et surtout faire abstraction des préjugés.

Toutefois,  le meilleur moyen de semer l’empathie autour des gens est de la développer chez les enfants. En effet, un enfant en bas âge apprend à reconnaitre les mots et les gestes qui blessent mais aussi qui apaisent et stimulent le moral.

Ainsi, les parents peuvent favoriser l’empathie chez leurs enfants, mais il faut savoir qu’avant l’âge de 3 ans, l’enfant n’est pas encore dans la capacité de se mettre encore à la place d’autrui.  Dans Naitre et grandir, il est expliqué que certains comportements peuvent développer l’empathie chez l’enfant et pour cela :

  • Il faut être sensible aux émotions de l’enfant afin qu’il puisse en être conscient à son tour ;
  • Il faut demander à son enfant ce qu’il ressentirait s’il lui arrivait la même chose triste qu’un autre enfant afin qu’il puisse apprendre à comprendre les émotions des autres,
  • Il faut avoir des comportements empathiques envers d’autres personnes afin que l’enfant puisse en prendre l’exemple ;
  • Il faut expliquer à son enfant, les conséquences d’une dispute qu’il aura avec un ami et ce que ses gestes peuvent impliquer chez l’autre.
  • Il faut demander à l’enfant d’accompagner les parents  pour aider un autre enfant, en lui expliquant que son acte de générosité est important pour redonner du sourire aux autres et ainsi, il développera son empathie.





Source link

Booking.com