[Société] Une tempête tropicale pourrait se former ce week-end mais pas de menaces pour les Mascareignes

0
57
Booking.com


La zone suspecte à l’est de Diego-Garcia est devenue pour les météorologues américains « 96S ». Elle commence à présenter des signes d’organisation au sein d’une zone dépressionnaire qui reste encore assez large. « Les conditions environnementales sont déjà assez bonnes globalement mais elles vont encore s’améliorer aujourd’hui », analysait hier après-midi le Centre des cyclones tropicaux de La Réunion. « Cet environnement favorable à tous niveau devrait conduire à la formation d’une tempête tropicale au sud-est des Chagos au cours du week-end ».

Même si nous en sommes encore aux prémices, le Centre des cyclones tropicaux de La Réunion se montre relativement optimiste sur les risques que pourraient faire courir le système aux Mascareignes. « La trajectoire envisagée fait plonger assez rapidement ce système vers le sud en le laissant donc à l’écart des terres habitées.»

« 96 S » pourrait donc devenir à échéance du week-end prochain la tempête tropicale modérée Haleh qui ne devrait intéresser ni La Réunion, ni Maurice, ni Rodrigues déjà marquée par les passages de Funani et Gelena.

Deux zones faisaient particulièrement l’objet d’une surveillance de la part des prévisionnistes du Centre des cyclones tropicaux. Désormais seule la zone suspecte concentre leur attention. Au cours des cinq prochains jours, il n’y a plus de risque de formation d’une tempête à l’est d’Agalega. L’environnement va devenir graduellement défavorable à la cyclogénèse.

Même constat pour le nord du Canal de Mozambique. Le minimum présent au nord-est de Madagascar ne s’est pas organisé. Cependant des masses pluvio-orageuses après avoir cessé graduellement d’intéresser le nord de la Grande Ile et l’archipel des Comores vont impacter aujourd’hui et demain le Mozambique.

Après les passages de Funani et Gelena début février, la saison cyclonique avait marqué le pas. Neuf systèmes ont été suivis par le Centre des cyclones tropicaux de La Réunion. Huit ont été baptisés depuis le début de la saison 2018 – 2019. Cinq ont atteint le stade cyclone tropical intense, Alcide, Kenanga, Cilida, Funani et Gelena.

Alain Dupuis



Source link

clicanoo

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com