deux militaires de la base de Dirkou tués par des trafiquants de drogue – JeuneAfrique.com

0
139
Booking.com




Deux officiers de l’armée nigérienne, dont le commandant de la base de Dirkou, une des plus stratégiques du pays et qui abrite des drones américains, ont été tués dans un affrontement avec des trafiquants de drogue.


« Les deux militaires ont été tués et de nombreux autres blessés, lundi (18 février), lorsque leur convoi qui circulait dans le Nord est tombé dans une embuscade tendue par des trafiquants de drogue lourdement armés », a déclaré mercredi sous couvert d’anonymat un élu basé à Agadez, la grande ville du nord du Niger.

Les deux militaires tués sont le commandant du bataillon de Dirkou, Lamine Mahamat, et son chauffeur, a précisé cette source. Leur mort a également été confirmée par une autre source sécuritaire, qui n’a pas donné plus précisions.

Fuite des agresseurs

Le convoi de ravitaillement avait quitté Agadez pour se rendre à Dirkou, lorsqu’ils « ont essuyé des tirs nourris d’hommes armés transportant de la drogue à bord de plusieurs véhicules », a rapporté cette source.


>>> À LIRE – Drogue : Agadez, la « Colombienne » du Niger


« Nos militaires ont pu récupérer deux véhicules appartenant aux trafiquants qui ont tout de même réussi à s’évanouir dans le désert », après « des combats, y compris à l’arme lourde », entre les deux camps, a-t-on déploré.

Réunion du Conseil de sécurité

Après cette attaque, le président nigérien Mahamadou Issoufou a convoqué mardi une réunion du Conseil de sécurité regroupant les chefs militaires du pays, selon la télévision d’État, sans donner plus de détails.

La base de Dirkou est stratégique et abrite des drones américains, qui donne aux États-Unis une plate-forme de surveillance de premier plan dans le cadre de la lutte contre les groupes jihadistes du Sahel. Les Américains l’utilisent depuis 2018.





Source link

JeuneAfrique

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com