[Tribune] Pourquoi l’affaire Amina Mae El Ainaine en dit long sur la vision marocaine des libertés – JeuneAfrique.com

0
57



La députée PJD Amina Maelainine. © YouTube/Bn Maroc Tv


L’affaire Amina Mae El Ainaine, députée islamiste qui a posé en photo devant le Moulin-Rouge sans son hijab, en dit long sur la vision marocaine des libertés, de la sphère privée et de la laïcité. Elle suscite également des interrogations sur l’évolution du PJD.


Depuis bientôt deux mois, la scène politique marocaine est agitée par l’affaire Amina Mae El Ainaine. Au centre des débats, deux photos de la députée islamiste, abondamment partagées sur les réseaux sociaux et relayées par les médias traditionnels, qui tranchent avec l’image qu’elle cultive. La première la montre en jeans et tee-shirt esquissant un geste dansant à Pigalle, devant le Moulin-Rouge. Sur la seconde, plus surprenante, on y voit la jeune femme portant une jupe qui laisse voir ses jambes dénudées.


>>> À LIRE – Maroc : quand une députée islamiste lève le voile sur les contradictions du PJD


Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n’êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d’aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l’ensemble des articles sur le site et l’application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l’application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d’archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l’offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.








Source link

JeuneAfrique

Have something to say? Leave a comment: