[Société] Saint-Valentin : savez-vous d’où viennent les roses que vous allez offrir ?

0
46


Le restaurant est réservé, le cadeau est emballé, les chocolats et le champagne sont au frais… ça sent bon la fête des amoureux. Vous avez tout prévu et il ne vous reste plus qu’à vous rendre chez votre fleuriste et acheter une rose, ou un bouquet pour les plus romantiques. Elles sont rouges, elles sont belles et certaines d’entre elles sont même parfumées. Mais d’où viennent ces roses que l’on offre à notre bien-aimé pour la Saint-Valentin ?

Pour la majorité des fleuristes contactés, il n’y a pas photo : les roses du Kenya sont les plus belles au Monde. Importée tout au long de l’année, mais en plus grande quantité en ce mois de février, elles se distinguent par leur taille, leur qualité mais également leur excellente tenue. Betty, fleuriste et responsable de Fleurun Boutique au Port, a essayer d’acheter des roses locales, mais n’a pas trouvé de fournisseur qui lui convienne pour le moment. “Toutes nos fleurs viennent de La Réunion, il n’y a que les roses que l’on importe d’Afrique”. Et pour faire face à la demande, la fleuriste a prévu 10 fois plus de roses kényennes que d’habitude. Ismene, fleuriste à Saint-Denis, mise elle aussi sur les roses du Kenya. “Je suis une amoureuse des fleurs et les roses qui viennent du Kenya sont les plus jolies et tiennent plus longtemps”. La directrice et gérante d’Ismene Fleurs garantit ainsi la qualité et la longue tenue de ses bouquets.


(Photo FB Fleurun Boutique)

 

Selon Le Monde, le Kenya est le quatrième exportateur de fleurs au monde et le premier vers l’Europe. En 2014, les fermes horticoles situées sur le lac Naivasha ont produit 125 000 tonnes de fleurs. 60% de cette production sont des roses. Un marché florissant, évalué à 500 millions de dollars par an, soit 443 millions d’euros, ce qui en fait la troisième source de devises étrangères du pays, après le tourisme et le thé.

Chez Fleur enchantée, Gaëlle a elle aussi choisi les roses venant du Kenya, mais elle commercialise également celles de Hollande. “Pendant cette période de Saint-Valentin, les roses produites en Afrique me coûtent entre 1,80 et 2,30 euros”, elle explique. Un prix plus élevé que la moyenne qui ne fait pas peur à la fleuriste, car celle-ci mise sur la qualité des fleurs haut de gamme.

Dans le Sud, Itema Fleuriste a choisi de proposer à sa clientèle des roses locales mais doit quand même importer quelques roses d’Afrique du Sud. “Malheureusement, les roses péi ne tiennent pas bien. En matière de coût, les deux me reviennent entre 50 et 80 centimes, mais celles importées sont de meilleure qualité”. Depuis plusieurs jours, Cindy et son équipe s’affairent à la confection de bouquets spéciaux pour le 14 février. “Les gens achètent depuis lundi et ça dure toute la semaine jusqu’à jeudi et ça continue même après”, se réjouit Cindy. Une preuve que la tradition qui veut que l’on offre des roses pour la Saint-Valentin n’est pas prêtes de disparaître.

 

Valeska Grondin



Source link

clicanoo

Have something to say? Leave a comment: