Le parrain de la drogue « El Chapo », reconnu coupable de trafic de drogue, encourt la perpétuité

0
49


Le Mexicain Joaquin Guzman Loera, qui comparaissait pour dix chefs d’inculpation, sera fixé sur sa peine le 25 juin.

Par Arnaud Leparmentier Publié aujourd’hui à 19h41, mis à jour à 19h41

Temps de Lecture 1 min.

Joaquin « El Chapo » Guzman, escorté après son arrestation en 2016.
Joaquin « El Chapo » Guzman, escorté après son arrestation en 2016. EDGARD GARRIDO / REUTERS

Après plus d’une semaine de délibérations, le jury de Brooklyn est parvenu à un verdict, mardi 12 février. Le parrain de la drogue mexicain Joaquin Guzman Loera, dit « El Chapo », a été déclaré coupable de trafic de drogue – coupé en dix chefs d’inculpation allant de blanchiment, à trafic de cocaïne, en passant par organisation d’une entreprise criminelle. Il encourt la prison à perpétuité. Il sera fixé sur sa peine le 25 juin. Les jurés – huit femmes et quatre hommes maintenus au secret et dans l’anonymat – avaient demandé d’accéder à de nombreux documents ainsi qu’au témoignage complet de six témoins cités par l’accusation. Ils sont restés ensemble trente-quatre heures pendant six jours.

Ainsi s’achève le « procès du siècle », engagé début novembre 2018 contre El Chapo, capturé en 2016 et extradé du Mexique en janvier 2017. Il était poursuivi pour trafic de drogue – ses éventuels meurtres, assassinats et viols ne faisaient pas partie des chefs d’inculpation.

Le procès sous haute surveillance s’est fondé sur les témoignages de narcos repentis et d’enregistrements de conversations ou de SMS obtenus par les autorités judiciaires américaines. Il a permis de mieux comprendre ses activités mafieuses à la tête du cartel de Sinaloa (14 milliards de dollars d’activités illicites selon l’accusation). Toutefois, son emprisonnement n’a pas empêché les saisies de drogue d’atteindre des records à la frontière mexicano-américaine.

Le procès a été riche en rebondissements :

  • un narco repenti, Alex Cifuentes, a notamment accusé l’ancien président mexicain Enrique Pena Nieto d’avoir accepté un pot-de-vin de 100 millions de dollars pour laisser El Chapo tranquille. L’ancien président a nié ces accusations.
  • des témoins ont détaillé comment la cocaïne était acheminée de la Colombie au Mexique et aux Etats-Unis, avec usage de tunnels, de convois de train, de boîtes de conserve…
  • il a été raconté comment les trafiquants font usage de la chirurgie esthétique, leur paranoïa ou encore la cruauté envers les rivaux.
Lire notre récit complet : Après un procès détaillant la corruption et la violence des cartels, El Chapo attend son verdict

Après le prononcé de la sentence, qui n’est pas attendu avant plusieurs mois, El Chapo pourrait être transféré dans une prison du Colorado parfois surnommée « l’Alcatraz des Rocheuses », considérée comme une des plus sûres des Etats-Unis.

Arnaud Leparmentier (New York, correspondant)



Source link