Études universitaires gratuites : les lauréats s’expriment

0
51


Les lauréats de la cuvée 2018 commentent la nouvelle mesure du gouvernement rendant les études supérieures gratuites. Si tous jugent l’initiative louable, certains craignent que cela n’entraîne une baisse du niveau.

1.    Yan Poo kim Li Fu Hoy, John Kennedy College : « Cela encouragera les étudiants à continuer leurs études, parce qu’il n’y aura aucune barrière financière. »

2.    Gwendoline Shania Chérie Calloo, Queen Elizabeth College : « C’est une bonne idée. Tout le monde aura ainsi la chance de faire des études supérieures. »

3.    Aryani  Jena Moteea, Queen Elizabeth College : « Cette mesure incitera encore plus de personnes à entreprendre des études supérieures. »

4.    Naïla Bibi Soreefan, Queen Elizabeth College : « Je pense que c’est une excellente idée. Cela donnera l’opportunité aux élèves dont les parents n’ont pas les moyens de poursuivre leurs études. »

5.    Loveni Hanumunthadu, Queen Elizabeth College : « C’est encourageant pour ceux qui veulent aller à l’université. »

6.    Ahmed Mohammad Abraar Ibrahim Faki, Collège Royal de Port-Louis : « Rendre les études supérieures gratuites est une très bonne initiative, car cette mesure donnera l’occasion à beaucoup d’étudiants qui ont obtenu de bons résultats de réaliser leur rêve en suivant des études tertiaires. »

7.    Kooshiraj Gangasingh, Collège Royal de Port-Louis : « C’est une bonne mesure dans le sens où cela permettra aux candidats qui n’ont pas eu la possibilité de suivre des études supérieures pour des raisons financières d’avoir une place dans une université publique. Ils n’auront qu’à régler les frais d’enregistrement. »

8.    Evan Fook Chong Li Youn Fong, Collège Royal de Port-Louis: «Cette mesure aidera ceux qui ont toujours voulu poursuivre des études supérieures, mais qui, faute de moyens, ont dû abandonner»

9.    Pascal Kim Lioung Lee Slew, Collège Royal de Port-Louis: « L’initiative mérite d’être saluée, car elle est excellente. Elle permettra aux personnes qui rencontrent des difficultés financières de donner l’occasion à leurs enfants de poursuivre leurs études. »

10.    Sakthivelan Ramen, Collège Royal de Port-Louis : « C’est un clin d’œil aux candidats qui sont issus de familles modestes. Je salue l’initiative, car il y aura bon nombre de personnes qui pourront dorénavant prendre le chemin de l’université. »

11.    Varesh Kumar Beeharry, Collège Royal de Port-Louis : « C’est une mesure qui aidera beaucoup de candidats qui ont décroché de bons résultats en HSC, mais qui n’ont  pu  poursuivre des études tertiaires. »

12.    Nikhil Gobin, Royal College Port-Louis : « Cela va sans doute soulager bon nombre de parents et, en même temps, permettre de réaliser le rêve de beaucoup de jeunes. »

13.    Damien Fat Shin Hong Lin, Collège Royal de Port-Louis: « C’est une mesure qui mérite d’être saluée, car beaucoup de personnes dépourvues de moyens financiers pourront entreprendre des études supérieures. »

14.    Steffi Li Ka Li Tin Chung, GMD Atchia State College : « Je pense que c’est une bonne décision de la part du gouvernement. Non seulement les élèves seront en compétition entre eux pour pouvoir aller à l’université, mais c’est aussi une bonne initiative pour ceux qui n’ont pas les moyens pour faire des études supérieures. »

15.    Grace Lovena Meunier, Rodrigues College : «  Je trouve que c’est une nouvelle formidable. Des parents qui n’ont pas les moyens d’envoyer leurs enfants à l’université pourront maintenant le faire. »

16.    Louis Thomas Swee, Rodrigues College : « Je pense que c’est une bonne décision, mais est-ce que les diplômés auront tous un emploi après leurs études? J’en doute. »

17.    John Evans Mwembé Casimir, Rodrigues College : « C’est une bonne chose, car cela permettra à beaucoup de personnes d’avoir un diplôme et obtenir un meilleur travail par la suite.»

18.    Saphia Beekawoo, Mahatma Gandhi Institute : « Il y a définitivement certains qui y sont favorables et d’autres qui ont des réserves. Cependant, on ne peut nier que c’est une aubaine pour les parents qui ont des difficultés financières. »

19.    Neha Bullywon, Dr Maurice Curé : « Très bonne nouvelle pour les élèves qui n’ont pas les moyens de  financer leurs études. »

20.    Mohamed Talha Ebrahim Atchia, Collège Royal de Curepipe : « C’est une bonne chose, mais il faut maintenir un bon niveau et que cette mesure soit accompagnée d’autres mesures. »

21.    Muhammad Aquil Khan Yearoo, Collège Royal  de Curepipe : « C’est une opportunité pour ceux à qui l’argent représente un frein aux études supérieures. »

22.    Kareema Jumoorthy, Dr Maurice Curé : « Très bonne initiative. »

23.    Narmeen Fatimah Oozeer, Dr Maurice Curé : « Une très bonne initiative du gouvernement. »

24.    Palavee Ponisamy, Dr Maurice Curé : « Une bonne décision. Cela créera une compétition saine entre les élèves. »

25.    Shipra Poonyth, Dr Maurice Curé : « C’est une bonne initiative. Maintenant les élèves doivent maintenant s’en montrer dignes. »

26.    Anaëlle Li Pin Hiung, Dr Maurice Curé : « Bonne mesure, car beaucoup n’ont pas les moyens d’entreprendre des études supérieures.»

27.    Bibi Narmeen Boolaky, Mahatma Gandhi Institute : « It is a good initiative, allowing students to pursue tertiary education irrespective of their social background. The project will be fruitful if the system remains bias-free and operates on a meritocratic basis. »

28.    Mohammad Billal Shuaib Emritte, Collège Royal de Port-Louis : « C’est une très bonne idée. Toutefois, il faut rehausser le niveau de nos institutions tertiaires de sorte qu’elles se classent, à l’avenir, parmi les 100 premières du monde. D’où le fait qu’il est primordial de miser sur la qualité et la compétition. »

29.    Hudaa Beebee Faatima Bhugaloo, Rajcoomar Gujadhur SSS : «  C’est une très bonne chose surtout pour les étudiants issus de milieux défavorisés. D’autre part, je pense aussi que cela va intensifier la compétition parmi les étudiants. »

30.    Leckraj Sharma Hurbhookun, Piton State College : « C’est une très bonne chose pour ceux qui souhaitent poursuivre leurs études, mais qui n’ont pas assez d’argent pour les financer. »

31.    Soodarshan Gajadhur, Sookdeo Bissoondoyal State College : « Si on accepte les meilleurs candidats, c’est une bonne chose. Mais si c’est pour baisser le niveau et ouvrir la porte à tout le monde, ce serait inacceptable. D’un autre côté, c’est une chance pour ceux qui ont des problèmes de finances. »

32.    Ritika Kullen, Droopnath Ramphul State College : « Bonne initiative pour ceux qui n’ont pas les moyens… Mais il faut faire des efforts et non pas croire que si on ne paie pas, on peut se reposer sur ses lauriers… ».

33.    Cathy Moy Niouk Chue Chong Chee, Droopnath Ramphul State College : « La gratuité des études supérieures offrira l’opportunité aux personnes qui n’ont pas les moyens de poursuivre leur scolarité… ».

34.    Shania April Wan-Bok-Nale, Droopnath Ramphul State College : « Davantage de Mauriciens, peu importe leur classe sociale, pourront poursuivre leurs études… »

35.    Nehal Bissessur, Droopnath Ramphul State College : « Les élèves qui n’ont pas les moyens pourront poursuivre leurs études. »

36.    Ben Yardan Jumoorty, Collège Royal de Curepipe : « Selon moi, les jeunes de cet âge n’ont pas encore de but précis. Ils pensent que l’école est obligatoire alors que c’est leur avenir qui est en jeu. »

37.    Namsharan Das Banymandhub, Collège Royal de Curepipe : « C’est une bonne chose car cela donnera l’opportunité à ceux qui sont au bas de l’échelle. »

38.    Karmishth Annauth, Collège Royal de Curepipe : « Cela ne peut qu’être bénéfique. »

39.    Mukul Seebaruth, Collège Royal de Curepipe : « C’est une bonne chose pour ceux qui n’ont pas les moyens. »



Source link

Defi Media