Commission Caunhye: Gurib-Fakim donne la réplique à Dass Appadu et Yousuf Mohamed

0
88
Booking.com


L’ex-cheffe de l’État a été une nouvelle fois auditionnée par la Commission Caunhye, ce lundi 11 février.

Les versions se contredisent… Nouvelle audition devant la Commission Caunhye, ce lundi 11 février, pour l’ex-présidente de la République. Ameenah Gurib-Fakim en a profité pour lire une déclaration écrite de 36 pages, répondant aux «allégations» faites par Dass Appadu et Motichand Seebah, actuel secrétaire à la présidence, devant le Puisne Judge Asraf Caunhye.

Elle a réitéré le fait qu’elle n’aurait jamais institué la Commission d’enquête sur Álvaro Sobrinho sans l’avis de Me Yousuf Mohamed. L’ex-cheffe de l’État maintient que lorsqu’elle lui a demandé si elle pouvait instituer une telle commission d’enquête, il lui aurait répondu : «No you cannot. Tactically you can. Go ahead Et Ameenah Gurib-Fakim devait ajouter qu’avant cela, c’est Gilbert Noël qui lui a déclaré que c’était sa prérogative, en tant que présidente de la République, d’instituer une commission d’enquête.

Dans la foulée, l’ex-présidente de la République a nié les propos de Me Yousuf Mohamed. Ce dernier avait déclaré à la Commission Caunhye qu’Ameenah Gurib-Fakim lui avait remis des documents sur ses prédécesseurs à la présidence. «C’est lui qui m’a demandé si j’avais des ‘documentary evidences’. Et ce qui était disponible au registry de la State House», maintient-elle.

Dans sa déclaration, ce lundi, Ameenah Gurib-Fakim est également revenue sur les circonstances de sa nomination en tant que présidente de la République, ainsi que sur son implication avec le Planet Earth Institute. En outre, elle a expliqué comment elle a appris que Mauricio Fernandes était déjà en contact avec le ministre des Services financiers et le conseiller de celui-ci, ainsi que le ministère de la Technologie, de la communication et de l’innovation depuis avril 2015 pour d’autres projets. Elle a cité le nom du conseiller du Premier ministre, Rudy Veeramundar.


Un nouveau scandale défraie la chronique depuis le mercredi 28 février à Maurice. Cette fois-ci cela concerne ni plus ni moins la garante de notre Constitution, son excellence Ameenah Gurib-Fakim, présidente de la République. Elle a dépensé plusieurs centaines de milliers de roupies pour des achats personnels, entre autres, sur une carte de crédit Platinum offerte par la Planet Earth Institute, la fondation d’Álvaro Sobrinho, homme d’affaires angolais hautement controversé. Retrouvez tous les articles concernant cette affaire dans notre dossier spécial : Platinum Card. Une enquête exclusive de l’express.

D’autres articles »



Source link

Lexpress

Booking.com