« Le Maroc et l’Algérie attirent les IDE, pas la Tunisie » – JeuneAfrique.com

0
161
Booking.com




Développement du secteur privé, ajustement des politiques publiques, intérêt pour les marchés subsahariens… Le dirigeant tunisien livre son analyse des dynamiques maghrébines.


En Afrique du Nord, comme sur le reste du continent, la Banque mondiale est bien plus qu’un simple bailleur de fonds.

Bien sûr, elle reste fidèle à sa fonction première lorsqu’elle prête 500 millions de dollars en septembre à la Tunisie, puis à l’Égypte quatre mois plus tard, mais c’est en tant que conseillère qu’elle est à l’œuvre au Maroc (économie digitale) et en Algérie (développement rural). Une diversification des rôles et des fonctions qu’entend bien renforcer le tunisien Ferid Belhaj, nommé vice-président Moyen-Orient et Afrique du Nord le 1er juillet 2018.

Une entreprise publique doit être compétitive et performante, sinon elle doit être restructurée, voire privatisée, pour le devenir

Jeune Afrique : Vous jugez les économies d’Afrique du Nord, traditionnellement orientées vers le secteur public, trop réglementées. Comment faites-vous pour leur apporter un peu d’oxygène ?





Source link

JeuneAfrique

Booking.com